Famille-Amis-Echanges-Aquarelles

5 mai 2009

5e semaine et derniers jours sur l’île Maurice

Classé sous AFRIQUE Ile Maurice — zuppigerjeanpierre @ 21:07

Dimanche 3 mai
Nous nous levons à 5h45 heure mauricienne et 3h45 heure suisse. Nous quittons presque à regret notre chambre et nos moustiquaires: quel beau mois. Azad est à l’heure comme toujours pour nous emmener à l’aéroport : 1h. de trajet en admirant le soleil levant, c’est splendide et je suis frustrée de ne pouvoir faire de belles photos en roulant. A 8h. on s’envole. Nos sièges étant dans la rangée centrale nous ne ferons aucune phot de ces paysages extraordinaires, j’enrage. Le vol s’annonce long, déjà après 2h. j’ai les fourmis dans les jambes.  Nous survolons un épais et probablement violent vent de sable car nous sommes à 13’000 m., le ciel est rose. Cela me rappelle des souvenirs… A Francfort, 11 heures plus tard, nous sommes cassés. On espérait une bonne choucroute mais c’est raté. Condor est si mal organisé que nous perdons tout notre temps dans les interminables couloirs de l’aéroport. Enfin Anouck nous attend à Genève, et là est tout le plaisir de notre retour.

 Samedi 2 mai
Dernier jour déjà ! Ah! là là que le temps file, c’est pas croyable déjà !? Le matin, on fait un dernier petit tour à Grand Baie avec la voiture. Je cherche des timbres postes. Il faut aller à la poste… mais elle est fermée à cette heure-là! Les cartes feront « poche restante » et seront envoyées de Suisse. En repartant avec la voiture, JP tourne à droite et reste à droite… on voit un flot de voitures nous arriver contre… oups… un coup de volant et hop… nous revoilà à notre place! On a eu un coup de chaud de + (heureusement en sortant du parking, donc à petite vitesse).

L’après-midi, une dernière séance de bronzette et admirons le dernier coucher de soleil sur notre plage habituelle. On a presque eu le « rayon vert ». Ce soir nous avons prévu d’aller souper « dehors » tous les trois. Finalement JB n’est pas bien et se trouve obligé de nous faire faux bon. Nous décidons donc d’aller manger dans un petit bistrot du quartier qui a l’air pas mal du tout mais ils ne prennent pas les cartes et on est obligés de renoncer.
p1110485.jpg  p1110517.jpg  p1110516.jpg  mauriceretour007.jpg  mauriceretour006.jpg  p1110521.jpg

Nous nous rabattons sur un autre qui nous semble faire assez « attrappe touristes » car l’ambiance est jolie de loin mais dont le patron est venu cet après-midi sur la plage « raccoler » les clients. Il est au premier étage d’un immeuble qui au rez est occupé par une boutique souvenirs-club de plongée. Une fois à l’étage, c’est encore plus joli et soigné. De belles tables en bois avec plateaux en verre, fauteuils confortables avec petits coussins, jolis sets du pays, belles lampes suspendues style oriental. Une ambiance chaleureuse, une terrasse joliment aménagée d’où l’on regarde se croiser ventre à terre, les bus à l’inverse de chez nous, et ça fait vraiment des frissons dans le dos. Apéritif Ti-punch très bon et impeccablement servi avec de délicieux samosas aux légumes (minis bricks aux légumes). Le garçon est beau et très agréablement sympa. Nous mangeons créole : vindaye de calamar pour JP et curry d’agneau pour moi, le tout très bon et bien servi. Du rosé bien frais. Desserts créoles, étonnants, pas très légers mais pas mal bons, je vous dirai les noms lorsque j’aurais retrouvé mon papier… Le garçon m’a offert un sachet de cari poulet (caloupilé) séché et le patron un de curry, parfumé, hum… Le patron nous a expliqué que, n’étant pas au bord de la plage, ces deux derniers mois il avait 60 à 80% de clientèle de moins et qu’il était obligé d’aller chercher les clients. A l’unanimité, la crise se fait durement sentir par ici. On nous avait annoncé 30 à 40% de moins dans la fréquentation des hotels.

 

Vendredi 1er mai
C’est férié et les mauriciens se partagent les plages et les manifestations du 1er mai dans le Sud. Nous ont est du côté des plagistes … comme de bien entendu ! C’est donc pour ici un week-end prolongé et nous voyons déjà installés ou en cours de montage, des tentes improvisées, des tables se dresser, des cordes et des foulards se tendrent entre les filaos pour définir les « espaces », la musique dans tous les coins… le lendemain hélas… les séquelles sont tristes à voir. Les papiers, les cannettes, bouteilles verre ou PET jonchent le sol partout. Ils ne sont pas encore écolo et loin de là hélas !

Jeudi 30 avril
Aujourd’hui nous retournés à Port-Louis faire quelques emplettes… acheter du tulle pour confectionner une « mouchtiquaire » à poser sur notre terrasse à Peney… acheter de la cannelle, des grains de moutarde jaune, de la cardamone, du cumin (koumoun vraiment au même parfum qu’à Tlemcen), de la vanille et de l’anis étoilé. Hum… ça sentait bon dans notre sac. Je me suis munie aussi de quelques paréos à offrir. J’ai voulu également choisir des petites sandales de plage afin que nos petites chéries soient à l’aise pour jouer à la fontaine… mais alors là… quelle histoire. Janoche m’a indiqué en 2 temps 3 mouvements depuis la Suisse les pointures par SMS… ce fut facile… mais ce qui le fut moins c’est de trouver la bonne taille car le 22 était plus grand que le 28, etc. etc. Nous changeons de marchand et au prochain, même cirque : deux paires de 22 ne se correspondent pas du tout… la « nana » me répond : « alors prends les grandes sandales, comme ça elle les mettra plus longtemps… » en plus elle m’a regardée très méchamment lorsque j’ai renoncé à acheter, ne sachant plus à quelles saintdalles me vouer…

A côté du Caudan Waterfront nous avons visité le très joli musée Blue Penny Museum qui retrace impeccablement l’histoire de l’île, celle des premiers timbres postes ainsi que celle dePaul et Virginie en détail, agrémentée de très jolies gravures, sculpture, peintures. Un des exemplaires originaux du livre a été retrouvé à Lausanne !

Nous avons traversé le Jardin de la Compagnie (des Indes) pour admirer encore une fois ses majestueux banians et l’ambiance qui règne sous leurs « ailes ». Nous souhaitions monter à la Citadelle mais on nous l’a déconseillé à pied (30 min) et ça grimpe… mais surtout parce que « mal famé » !

Puis, nous nous sommes offert un excellent repas (langouste pour moi) et JP, plus modeste, un steak de calamar avec petite sauce délicieuse, légumes et bol de riz parfumé. Tout cela en plein coeur de la ville, sur une terrasse adorable au choix sous les arbres, sous une des tonnelles ou la varangue. Une affiche d’Aristide Bruand nous clignait de l’oeil ! enduits d’anti-moustiques, nous avons fort apprécié le moment dans ce joli cadre qui s’appelle

Et sommes revenus en bus »express » comme l’autre soir… même trouille, la surprise en moins ! On ne roule pas, on glisse sur les routes en frôlant les piétons, les motos, les voitures, les arbres ! On est bringuebalé de droite, de gauche, on saute et tressaute à chaque bosse et il y en a… on manque de verser dans les rond-points… c’est vraiment une Aventure ! Avons été gratifiés d’un coucher de soleil splendide, orange feu sur lequel se détachaient en ombres chinoises, les arbres et palmiers… mais à toute berzingue donc !

 

 

Une Réponse à “5e semaine et derniers jours sur l’île Maurice”

  1. David dit :

    Sympa d’avoir fait votre connaissance hier soir…

    Pour l histoire des sandales, je me suis fait aussi prendre au jeu… J’ai remarqué aux USA qu il y a des tailles enfant et des tailles adultes. un 22 enfant est différent d’un 22 adulte… du coup, on ne sait plus quoi acheter !!!

    a +

Laisser un commentaire

mes ouvrages |
masque |
La magie dans tous ses états. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | création tecktonik de teck-...
| Club 3 & 4 Roues de l'O...
| ASSO-RANDO-CLISCOUET56