Famille-Amis-Echanges-Loisirs-Voyages

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2010

30 novembre 2010

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de Jean-Pierre

Classé sous SUISSE — zuppigerjeanpierre @ 19:03

   dsc0337.jpg   dsc03361.jpg   dsc03411.jpg   dsc0344.jpg

Nous fêtons son anniversaire avec Anouck parmi les piles de cartons. On s’est « simplement » fait une bonne bourguignonne, une bonne bouteille de rouge et Anouck avait apporté de délicieuses meringues, à la double crème. Ce soir tisane « cholesthérol »… Doudoune était de la partie et n’a pas aimé du tout le jardin sous la neige… mais la crème, oui ! Elle est descendue une fois faire pipi au bas de l’escalier et la deuxième fois elle est restée sur le balcon… crapulette !

 

29 novembre 2010

Pour répondre à toutes vos questions et invitations (merci !) voici où nous en sommes…

Classé sous SUISSE — zuppigerjeanpierre @ 13:44

dsc0495.jpg   Plus que 17 jours… et ce sera le Grand Chambardement !!!

Malgré la beauté du paysage enneigé… nous « cartonnons »… c’est pas toujours !

NON , la maison devant laquelle se trouve Jean-Pierre dans Uzès n’est pas celle que nous avons achetée. Nous ne serons pas en ville, pas dans des vieilles pierres, notre maison n’a que 5 ans !

   dsc0493.jpg   dsc0492.jpg   dsc0491.jpg

 

25 novembre 2010

Aujourd’hui 25 novembre 2010 nous sommes… : J -20

Classé sous SUISSE — zuppigerjeanpierre @ 19:49

Lauriers Roses -  - Montrez-nous votre clôture végétale   dsc0380.jpg   dsc0379.jpg photos faites dans Uzès le jour où nous avons choisi la maison. Mais ce n’est pas celle devant laquelle se trouve Jean-Pierre ! Non, non, nous ne sommes pas en pleine ville et notre maison ne ressemble en rien à celle de la photo.

Dans vingt jours exactement nous passerons notre première journée dans « notre » futur joli petit coin du Gard. On n’a même pas le temps de se réjouir… avec la valse des cartons, les soupers sympas avec les amis, les visites aux toubibs, le chant et l’aquarelle qu’on ne lâchera qu’au tout dernier moment, le temps file à une vitesse vertigineuse. Je commence à réaliser qu’on part… au fur et à mesure que nous remplissons les cartons, l’appart se vide de son « âme » … pourvu que je puisse la « reconstituer » ! Je me demande aussi quel sera le degré de mon manque face à l’éloignement de tous ceux que j’aime, de toutes mes habitudes sympathiques ici ? Ce qu’il y a de sûr, pour l’instant, c’est que le climat ne sera pas trop dépaysant… il ne neige pas encore mais il n’y a que 2 à 8 degrés d’écart…

15 novembre 2010

Avec Jojo, au Räbechilbi de Richterswil, au bord du Lac de Zürich

Classé sous SUISSE — zuppigerjeanpierre @ 22:15

dsc0391.jpg   dsc0394.jpg   dsc0390.jpg   dsc0397.jpg   dsc0594.jpg   dsc0577.jpg

A bord du bus de Sympatours, Jojo et moi étions accompagnées de 11 autres personnes bien sympathiques pour franchir gaillardement la « barrière de rösti » samedi 13 novembre dernier… Jean-Luc et Francine Tappy nous emmenaient au bord du Lac de Zürich pour assister à l’illumination de la petite ville de Richterswil. Depuis 50 ans, c’est devenu une jolie tradition : chaque 2ème samedi de novembre, ses habitants organisent le ou la  »Räbechilbi », cela veut principalement dire que 29 tonnes de raves, joliment gravées et creusées illuminent tout le centre ville pendant une heure et demie.

dsc0597.jpg   dsc0457.jpg   dsc0479.jpg   dsc0453.jpg   dsc0526.jpg   dsc0464.jpg

Dès 17h30, les préparatifs vont bon train, les stands de boissons, de saucisses et autres nourritures de fête sont en place. Devant et autour des maisons, dans les jardins, sur les perrons et sur les balcons il faut allumer, sans se brûler les doigts, chacune de ces raves afin qu’elles deviennent de si jolis lampions. La foule, environ 19’000 personnes, attend en se promenant dans les cours, sur les placettes et dans les rues en écoutant la fanfare et en buvant du Glühwein comme apéritif…  Environ 55’000 bougies à allumer pour le plaisir des yeux, pour un moment de féerie. En effet, au fur et à mesure que le jour baisse la petite ville commence à scintiller de partout. A 18h30 les lumières électriques de la ville s’éteignent et le cortège de lumières s’ébranle. Plus de 40 décors scintillants défilent, ils sont les oeuvres des sociétés et clubs de la ville mais également de tous les écoliers de Richterswil. C’est une ambiance formidable, un brin mystérieuse et joyeuse. Je crois que l’événement figure dans le Guiness Book.

Une dame nous explique que la tradition remonte à 1905 – qu’elle a juste été abandonnée quelques années. Son origine remonte à l’époque où les « gens du château » descendaient en ville pour chercher « la lumière » et de nuit remontaient la colline en formant un cortège, avec leurs précieuses flammes.

En ce 13 novembre 2010, pas moins de 19’000 spectateurs se sont serrés au coeur de la petite ville pour participer à cette fête des raves, dont la chaleur des bougies faisaient, par moment, planer une senteur subtile et douce.

SUITE DE L’ESCAPADE DEMAIN OU APRES-DEMAIN…

14 novembre 2010

Nous adorons notre Jorat mais la Provence est notre rêve de « retraités » depuis longtemps

Classé sous SUISSE — zuppigerjeanpierre @ 9:36

dsc0404.jpg   dsc0356.jpg

Alors voilà, je vous l’annonce tout de go : nous déménagerons le 13 décembre pour aller habiter en France, dans le Gard, à côté d’Uzès. La valse des cartons a commencé et ils se remplissent de trésors. Le reste passe à l’Armée du Salut ou par Annibis et sinon à la déchetterie.

Nous sommes très contents, nous nous réjouissons. Moi qui n’aime pas les maisons (je suis traqueuse) je vais me retrouver dans un joli quartier presqu’encore la campagne, à 400m. du joli village. Nous serons entourés de petits mas neufs ou en restauration…. dans une petite maison que nous allons agrandir, juste un peu pour pouvoir recevoir les enfants, la famille, les amis fidèles qui nous manqueront bien sûr… mais nous espérons que nous sommes tous encore « assez jeunes » pour effectuer des déplacements de 4 à 5 heures dans un sens comme dans l’autre. Plus tard, eh ben… on verra bien !

Toutefois la joie n’est pas à son comble pour moi quand je pense à ma séparation d’Amélie et Alicia. Ma gorge se serre terriblement, mais je les ai si peu à la maison (Alicia pas du tout) et doit tellement « mendier » et jongler depuis toujours pour les avoir que, finalement je serai peut-être, d’un côté, délivrée de ces tracas qui à chaque fois me remuent beaucoup trop. Avec l’école cela ne va pas s’arranger, nous pouvons juste aller chercher Amélie à la sortie de l’école l’après-midi, venir faire les 4-Heures à Peney (elle trouve toujours trop court et nous aussi…) ou aller rôder en ville car il faut imprativement la ramener pour 18h30. Même le vendredi quand elle a congé le lendemain matin… elle est paraît-il SI fatiguée qu’elle hurle! On ne peut jamais l’avoir pour dormir. Ne pas avoir vraiment sa place de grand-maman, ça fait mal !

12

mes ouvrages |
masque |
La magie dans tous ses états. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | création tecktonik de teck-...
| Club 3 & 4 Roues de l'O...
| ASSO-RANDO-CLISCOUET56