Famille-Amis-Echanges-Aquarelles

  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2011

31 octobre 2011

Le mariage religieux d’Anouck et Sylvain à Uzès

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 14:05

Hélas je n’ai encore aucune photo du mariage au temple d’Uzès… ne pouvant tenir à la fois mon appareil de photos et mon rôle, – le mieux possible car juchée de façon précaire sur mes talons hauts (grande première depuis mon opération), mon rôle de « mère de la mariée » et… de la plus belle et sexy des mariées jamais vue dans le Gard ! Je dois dire tout de même que le marié est  »à la hauteur » et la mérite bien !

dsc0413.jpg     dsc03941.jpg   

Samedi :
Ce mariage (sous les couleurs joyeuses de l’orange et du violet) a été merveilleusement chaleureux. Dans un cadre de vieux château original puisque restauré et agrandi au gré de différentes époques (décrites modestement mais précisément par Cri-Cri d’amour), entouré d’un très joli parc aux beaux arbres, de quelques lauriers-roses encore fleuris et de végétation luxuriante, le ton était donné. Simplement beau. L’endroit, très spacieux n’a pourtant pas peiné à être rendu très accueillant.

dsc0469.jpg  dsc0445.jpg  dsc0806.jpg  dsc0459.jpg  dsc0609.jpg  dsc0432.jpg  dsc0435.jpg  dsc0431.jpg

Quelques gouttes de pluie – puisqu’à mariage heureux, mariage pluvieux – sont venues perturber l’apéritif somptueux que l’on a pris dans les jolis salons en enfilade. Le champagne a coulé à flots et les amuse-bouches ainsi que les petits fours étaient délicieux. Après ce bel apéritif, tout le monde a pu aller soit se délasser un peu ou se préparer pour le banquet. Sur chaque oreiller un mignon sachet de lavande, brodé aux prénoms des mariés était l’une des attentions délicates que nous avaient réservée les mariés. Pour le repas, Anouck avait souhaité un banquet sous les arbres, nous l’avons pris à l’intérieur sous une tente ovale mais l’esprit a été tout à fait respecté puisqu’une grande longue et belle table attendait les invités. Sur une nappe blanche, décorée en son centre par des branches d’olivier et des vases transparents dans chacun desquels était posée une superbe rose blanche sur un nid de fine verdure. Merci à Katia Fleurs de St-Quentin pour ses conseils, son écoute et son joli travail. A l’intention de chaque convive encore, des petites bouteilles de vinaigre de safran enrubannées finement de violet reflétaient la douce lumière des petits photophores intercalés. Du début à la fin ce fut un festin, délicieux et servi à une cadence parfaite. Quelques « secousses telluriques » ont animé l’immense tablée car on nous a fait changer de place plusieurs fois. Fallait oser! Ce fut très rigolo, bien sympa, donc très convivial. Ainsi dès le premier soir, nous avons fait plus ample connaissance avec bon nombre d’invités. Il y avait une table pour les ados et une table pour les très jeunes, entourés de trois minettes, un peu dépassées par moment mais tout de même vigilantes. Quelques mamans les ont parfois « secourues ». Après le repas, une véritable disco (apportée et montée de toutes pièces par Sylvain) a été mise en place dans la jolie salle à manger voûtée du restaurant. Janoche qui durant le repas s’occupait de la musique a continué jusque tard la nuit à faire le DJ, très apprécié. Le château nous étant entièrement consacré, pas de soucis de bruit. Les enfants ayant tellement joué et couru qu’ils n’ont pas été gênés de tomber d’un coup dans les bras de Morphée.

Nous avons cependant bien déploré l’absence des parents de Sylvain ainsi que du parrain d’Anouck (Suso) et de Jojo pour des raisons de santé hélas.Voilà pour le premier jour. Tout bientôt je vous raconte le deuxième jour, dimanche.

dsc0268.jpg  dsc0302.jpg   dsc0306.jpg   dsc0353.jpg   dsc0298.jpg   dsc0371.jpg   dsc0379.jpg

Dimanche :
Après toutes ces émotions et ces bonnes choses, une nuit relativement courte mais régénératrice tout de même dans notre jolie chambre avec vue sur la belle église de St-Siffret dont le curé a refusé de façon peu sympathique un mariage protestant… Un copieux buffet de petit déjeuner, tellement bon que l’on a été de suite « revitaminés ». Ensuite, chacun est parti de son côté quelques heures (siestes, visites des alentours, promenades, emplettes à Uzès, etc.) Pour ceux qui le désiraient, un brunch délicieux avait été dressé et était à disposition des invités de midi à 15h. Quelques retrouvailles très agréables donc autour des tables, voire dehors puisque la pluie cessant et le soleil dardant quelques beaux rayons. Avec JP nous avons profité de rentrer à la maison nous changer (mal nous en a pris, on le verra demain matin)! Dès 17h. sont arrivés deux messieurs qui ont installé un brasier. Ils ont farci deux moutons éventrés de couscous, raisins secs et épices avant de les « recoudre » puis de les embrocher. La nuit tombant, l’ambiance apéritive a été très amicale autour de ce grand feu dont la chaleur était réconfortante car la soirée fut encore fraîche. Ces « traiteurs » venus de Pérols près de Montpellier avaient aussi prévu salade de fruits, et de « trop » savoureuses pâtisseries. Ensuite : thé à la menthe comme à Fès. Un régal total qui nous a fait tellement fait penser à nos méchouis en Algérie… je précise que le papa de Sylvain est Egyptien, donc toute la famille aime ces bons plats d’Afrique du Nord et le thé à la menthe…

dsc0479.jpg  dsc0474.jpg  dsc0503.jpg  dsc0499.jpg  dsc0498.jpg  dsc0554.jpg  dsc0605.jpg

La soirée s’est déroulée en quelques jeux dont celui du « LUI – ELLE ». On a bien rigolé de voir leurs mimiques de nos deux tourtereaux selon les questions qui leur étaient posées. En tout cas ils ont fait preuve d’une grande sincérité car presque zéro faute, une, je crois! Pour la petite histoire, à la question « qui aime le plus Doudoune? » je pensais que Sylvain dirait MOI du fait que c’est lui qui l’avait surtout cherchée. Et non… ce fut Anouck et les deux furent d’accord! Ainsi va la vie de couple avec ces surprises… Nous avons aussi assisté, au jeu du carrosse royal : le roi (le marié, bien sûr) et la reine (la mariée, bien sûr) entourés de deux roues avant, deux roues arrières… assises sur des chaises, et surtout, d’un cocher au milieu d’eux tous. Chaque fois que dans le texte lu, de manière géniale par Anne, était prononcé le mot reine, roi, cocher, roue avant, roue arrière, etc, l’intéressé devait se lever et tourner autour de sa chaise, souvent ils étaient plusieurs « en route » en même temps… une concentration à toute épreuve pour ce petit monde qui tourne et tourne. A la fin, ce pauvre (Charles) cocher n’en pouvait plus tant il riait et courrait, je précise qu’il a été récompensé de ses efforts… car la mariée lui a fait cadeau de sa jarretière! Quant à nous tous, nous étions tordus de rire encore bien des moments plus tard, voire même encore le lendemain.

dsc0682.jpg  dsc0705.jpg  dsc0677.jpg  dsc0694.jpg  dsc0715.jpg  dsc07661.jpg dsc07641.jpg dsc0773.jpg  dsc0791.jpg 
la première danse ne fut pas une valse mais peu importe, ils font tellement plaisir à voir

Les petites chéries avec Loanne et Océane ont voulu aussi faire un spectacle de danse improvisé. Mignon! Ensuite ce fut à nouveau la disco dans cette jolie salle voûtée. Des danses endiablées ou moins, un DJean en pleine forme et un bar bien fourni jusque tard dans la nuit. Même les Bataillard se sont donné et bibi qui ne sentait plus ses pieds… 

dsc0528.jpg Sylvain s’est donné beaucoup de soucis et de boulot pour nous fournir en soirée de la musique sympa et ensuite pour installer la disco. dsc0400.jpg  dsc0794.jpg

Lundi :
On se réveille comme dans un rêve: le petit déjeuner toujours aussi varié et complet, on choisi les tables au fur et à mesure que les places se libèrent (non, nous ne sommes pas les premiers). Tout le monde est de bonne humeur et c’est très amical. Même les petits sont joyeux et contents de se retrouver.
 Là j’en arrive au moment le moins agréable (pour nous deux) de ces trois jours. Je vous ai dit plus haut que mal nous en a pris de ramener nos effets à la maison. Le photographe officiel est de retour pour travailler sous le soleil… donc tout le monde joue le jeu et remet vite ses habits de mariage… SAUF les parents de la mariée et pour cause… Nous sommes habillés comme tous les jours et nous nous sentons vraiment de pauvres bougres stupides. Plus le temps d’aller se changer… je me cache donc derrière quelqu’un quand je peux et Christian prête sa veste à JP qui lui aussi ne se met pas trop en avant… ZUT de ZUT fallait bien que je rate quelque chose et j’ai de la peine à me pardonner. Quelle nouille, quelle cloche de n’avoir pas prévu le coup ! 

Bref, les photos, y’en a de toutes façons des jolies car les mariés ont pu enfin faire le tour du parc avec le photographe. Je me réjouis de pouvoir vous en montrer quelques-unes mais je pense que je ne les aurai qu’à la fin de l’année quand Anouck et Sylvain redescendront. 

La matinée s’est terminée par un petit pic-nic improvisé sur notre terrasse. Puis, petit à petit, ceux qui restaient encore se sont aussi décidés à repartir. Ceux venus du Québec avaient encore à visiter Avignon, Marseille, Venise et je ne sais plus durant la semaine. 

Tout était parfaitement beau, sympathique. Heureux. Voici quelques portraits spontanés sympas:

dsc0386.jpg   dsc0742.jpg  dsc0855.jpg  dsc0618.jpg  dsc0553.jpg  dsc0547.jpg  dsc0537.jpg dsc0496.jpg  dsc0423.jpg  dsc0421.jpg  dsc0351.jpg  dsc0346.jpg  dsc0328.jpg  dsc0651.jpg  dsc0321.jpg  dsc0555.jpg

Petit bémol, car comme dans toutes les plus belles partitions il en faut: dimanche après-midi je n’ai pas pu profiter de mes petites chéries car leur maman leur collait des ongles et les maquillait en chambre; et le soir elles ont été envoyées au lit sans nous embrasser. 

Dès que j’en aurai, fin de l’année, je vous montrerai quelques photos du mariage dans le temple d’Uzès.

27 octobre 2011

Enfin une blanche colombe dans la maison de JP …

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 20:04

En effet, l’autre matin JP a trouvé devant la porte d’entrée une jolie colombe (mais y’en a-t-il de pas jolies?) qui picorait gentiment. J’ai donc ouvert la porte, elle m’a regardé – ne m’a pas souri – mais a fait mine de vouloir entrer. Je n’ai pas bougé et elle est passée à mes pieds pour entrer direct dans le salon. Elle a l’air d’être familière mais nous ne pouvons pas l’approcher à plus d’un mètre (comme le chat) avec qui elle fait bon ménage. Sommes-nous « abonnés » aux animaux éclopés ou perdus ? Je vous rappelle que Chat-rmant nous a été donné avec la maison, comme Mina à Peney. Etrange ! Bref Mme Colombe est revenue aujourd’hui, elle a bu, picoré puis est allée nicher dans le grand arbre de notre voisin… demain je fais des recherches pour savoir quoi faire d’elle, en attendant voici quelques images.

1er et 2e jour dsc0256.jpg  dsc0257.jpg  dsc0270.jpg  dsc0267.jpg  dsc0278.jpg  dsc0284.jpg  3e jour dsc0253.jpg 

3ème jour : après moultes téléphones à droite et à gauche pour rien, lectures sur Internet et renseignements pris mais difficiles à obtenir les « colombophiles » ne semblant pas s’intéresser aux messages laissés sur leurs répondeurs, sauf une Isabelle, charmante et la SPA. Dite Isabelle me dit que si la colombe a élu domicile ici c’est qu’elle s’y trouvait bien et qu’en la nourrissant de graines, légumes, voire un peu de gras durant l’hiver, qu’elle nous quitterait probabelement au printemps pour aller chercher un compagnon. En attendant, elle est chou mais sème des graines partout, me caque partout, donc du boulot de plus encore chaque jour… Elle ne semble pas craindre les pies ni Char-mant qui aujourd’hui quand même semblait très très intéressé…

7 octobre 2011

Le Jardin Zen de Benoît Lange, à Aigle (suite)

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 21:04

Je viens de recevoir un commentaire de son administratrice qui m’a fait bien plaisir. Elle a pris le temps de me remercier, chose asseez rare de nos jours. Je vous invite à rechercher dans mon blog l’article sur ce « jardin » et bien sûr à y lire le commentaire cité plus haut, vous en apprendrez davantage encore sur cet endroit ZEN malgré son emplacement surprenant.

mes ouvrages |
masque |
La magie dans tous ses états. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | création tecktonik de teck-...
| Club 3 & 4 Roues de l'O...
| ASSO-RANDO-CLISCOUET56