Famille-Amis-Echanges-Loisirs-Voyages

27 mai 2013

La Fête champêtre 2013 de la vallée de l’Eure, Uzès

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 22:01

Un temps presque idéal pour cette grande fête champêtre sur les rives bucoliques de l’Eure, au-dessous d’Uzès. Il manquait - à l’ombre – juste 2 ou 3 degrés. Beaucoup de stands avec les produits frais du terroir : fraises, asperges, premières cerises toutes fraîches, les escargots de l’Uzège de M. Santos, du foie gras, des confits, du miel, un bon boulanger pâtissier, des grillades et des produits dérivés de la lavande ! N’oublions pas le petit rosé ni le rouge du Gard ! Un apiculteur était présent avec sa ruche sous verre à découvrir deux fois dans la journée et une petite exposition d’abeilles conçues par des gosses avec des bouteilles de PET ou autre matière; des jeux sans sophistication, parfaits pour eux, comme un labyrinthe fait de simples cordes et clochettes, un sculpteur d’animaux en bois. Beaucoup de monde et de familles éparpillés dans les prés pour pique-niquer à sa guise mais des tables et des chaises étaient réparties dans le périmètre des stands, au soleil ou sous des arbres pour ceux qui le désiraient; l’ambiance ne nous a pas paru véritablement chaleureuse (a contrario de chez les Mollimard d’Aaigaliers) mais le décor était très agréable. Pourtant « La Banda Brutti » a réussi à mettre un peu d’ambiance, tous vêtus d’habits hétéroclites blancs et rouges ils se sont donnés et ont réussi à faire danser quelques personnes!

La Fête champêtre 2013 de la vallée de l'Eure, Uzès dans FRANCE l'Uzège eure-020-150x99 eure-006-150x94 dans FRANCE l'Uzège eure-108-150x99 eure-105-150x99 eure-092-150x99 eure-024-106x150 eure-017-150x103  eure-016-99x150

Le plus spectaculaire fut la démonstration superbe d’un berger et de ses 5 chiens de troupeau. Donnant ses ordres à chacun d’entre eux dans une langue différente il leur faisait diriger une troupe d’oies ou de canards vers une petite cahute, soit encore, passer sur un petit pont ou aller se baigner dans une pataugeoire. Idem avec des brebis. Un travail inouï, une patience sans limite et des complicités incroyables. Allez voir son site : http://chien-au-troupeau.com

PHOTOS………………

 

26 mai 2013

Jojo revient pour une courte semaine

Classé sous FRANCE l'Uzège,FRANCE Toulouse — zuppigerjeanpierre @ 20:47

C’est toujours avec une joie impatiente que j’attends sur le quai de la voir descendre du TGV en provenance de Genève. Elle n’avait pas oublié nos minis RAGUSA… humm et Suso lui avait donné une bouteille de Gamay (elle est déjà bue) avec la tarte aux poireaux de ce soir !

Nous avons été refaire avec elle la jolie balade de VIC pour lui montrer les gorges du Gardon d’en haut. A l’endroit même où a été tournée une séquence « Des Racines et des Ailes ». Avec la pluie tombée régulièrement ces dernières semaines j’ai eu de quoi m’en mettre plein les mirettes de jolies fleurs, de buissons fleuris et d’herbes inconnues de moi, parfois bizarroïdes.

Jojo revient pour une courte semaine dans FRANCE l'Uzège jojo-a-vic-russan-025-150x99 jojo-a-vic-russan-007-150x99 dans FRANCE Toulouse jojo-a-vic-russan-015-150x99 jojo-a-vic-russan-008-150x99 jojo-a-vic-russan-006-150x99 jojo-a-vic-russan-005-99x150 jojo-a-vic-russan-026-150x99
les champs ont toutes les gammes de vert, l’aphyllanthe de Montpellier est belle seule ou en touffe. On prend l’apéro du soir à Russan, sous un parasol pour se donner l’illusion de bel ensoleillement…

Mardi matin nous sommes parties toutes les deux pour Carcassonne mais hélas le temps s’est gâté: le vent a forci et le soleil jouait à cache-cache avec les nuages trop nombreux. La température s’en est ressentie, bien sûr ! Nous avons eu un super hôtel auquel une navette nous a emmenées à travers les ruelles pavées, c’est toutes « secouées » que nous nous sommes retrouvées dans nos deux chambres contigües. Après avoir bien parcouru les ruelles de la cité et en avoir fait le tour, nous étions en appétit pour une Blanquette de Limoux suivie d’un excellent cassoulet accompagné d’un vin délicieux.

dsc_0001-150x99 dsc_0006-99x150 dsc_0009-99x150 dsc_0021-99x150 dsc_0011-150x99 dsc_0012-150x99  les gargouilles font des grimaces à la météo…

En fin de matinée nous sommes parties en direction de Toulouse. Nous avons fait un arrêt à Castelnaudary mais tout était gris et il pleuvait, alors avons trouvé l’ambiance sinistre et sommes reparties de suite. L’arrivée dans Toulouse a été facile mais pour trouver l’hôtel, au centre, un jeu de patience pas drôle du tout. Des travaux partout, des déviations dont mon GPS pas au goût du jour ne tenait pas compte, la plupart des ruelles étroites sont devenues pistes cyclables et uniquement, si bien que je me suis régulièrement retrouvée sur de minuscules placettes, en face d’autres voitures prises également au piège et devant tous manœuvrer serré jusqu’à finalement devoir reculer dans un de ces fins poteaux en fonte… maudits ! J’appelle JP pour qu’il me donne le No téléphone de l’hôtel mais il me donne un faux No… MRD ! Finalement, grâce à de précises explications d’un charmant jeune homme qui depuis son mobile m’a montré le trajet, je suis arrivée au parking Victor Hugo (très cher), à deux pas de l’hôtel. Mais là ne cesse pas notre malchance du jour, un hôtel dans lequel nous avons crevé de froid en raison de chauffage en panne, avec donc de l’eau pas très chaude – juste de quoi prendre vite un mini bain. On nous a accordé un rabais et les petits déjeuners mais tout de même nous sommes déçues. Quelques accalmies nous ont permis de faire le tour de la Place Wilson, de celle du Capitole obstruée par des travaux et un semblant de marché pas sympa. Nous y avons tout de même pris un chocolat chaud – café – tarte aux pommes sous les jolies arcades et leurs accueillantes chaufferettes. Les quais de la Daurade, longeant la Garonne que nous avons traversée par le magnifique très vieux Pont-Neuf (avec sur sa berge toujours le joueur de trompette), étaient aussi en travaux. Nous avons pris le métro pour revenir, la pluie et la fraîcheur ayant eu raison de notre bonne volonté! Après une petite pause lecture sous les couvertures, petite marche apéritive puis, côte de bœuf pour nous requinquer, toujours sur une terrasse fermée et sous les chaufferettes!

dsc_0076-99x150  dsc_0072-99x150  dsc_0070-150x99  dsc_0069-150x99  dsc_0064-103x150  dsc_0060-150x99  dsc_0058-150x99

Le lendemain, retour. Je fais un détour de quelques 70 kiles dans la vallée de l’Hers pour montrer à Jojo le pittoresque village de Mirepoix, mais là aussi on essuie un orage du tonnerre et il ne fait que 10 degrés… c’est décidément toujours par mauvais temps que je verrai l’Ariège… alors le charme n’est pas au rendez-vous pour elle. Personnellement lorsque le soleil fait une brève apparition, sous le ciel plombé, les couleurs des campagnes sont juste splendides. Je fais encore un petit crochet par L’Isle-sur-Tarn pour revoir les pountets… pour nous réchauffer nous mangeons de bonnes ravioles au foie gras et sauce aux figues; on a l’impression d’être toujours à table! C’est l’hiver… il nous faut des calories ! On verra après pour les dépenser… On retrouve avec un joyeux soulagement le soleil en arrivant sur Narbonne.

dsc_0090-150x99 dsc_0096-150x99 dsc_0092-99x150 dsc_0091-99x150 dsc_0087-150x99 et mon jardin : p1140952-150x112 p1140953-150x112

17 mai 2013

Quoi de nouveau dans le Gard ?

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 20:22

… le climat de 2013 pardi ! Nous qui nous sommes très bien acclimatés, à 22 je crève de froid le soir… oui, le temps est capricieux comme presque partout : de radieuses éclaircies avec hausses des températures sous le soleil mais en général bien trop basses pour mi-mai. Surtout donc  des nuages. Des noirs crachant leur  flotte et des gris qui ne savent plus de quel « bord » ils sont ; des denses et des vaporeux , des blancs ouatinés profitant parfois de s’immiscer dans ce décor mouvant. La nature se gorge d’eau et apprécie ; elle est sur « son 31 » toute épanouie de couleurs et de senteurs. Les rosiers splendides, les iris de toutes les couleurs, les coquelicots dans les herbes luisantes paraissent plus rouges que d’habitude. Les acacias aussi, les genêts et tant d’autres buissons ou arbustes dont je ne connais pas les noms. Les cerises que l’on cueille normalement en ce moment vont-elles réussir à rougir, aujourd’hui elles sont encore vertes, de rage ! Ma sœur arrive dimanche, en général elle a le beau durant ses vacances dit-elle, j’espère qu’elle va nous porter chance et qu’elle pourra marauder des cerises, elle adore !

mes ouvrages |
masque |
La magie dans tous ses états. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | création tecktonik de teck-...
| Club 3 & 4 Roues de l'O...
| ASSO-RANDO-CLISCOUET56