Famille-Amis-Echanges-Loisirs-Voyages

31 août 2013

Premières belles journées en Suisse

Classé sous SUISSE — zuppigerjeanpierre @ 22:12

Mercredi : Nous avons confié notre maison à Jean-Pierre et Rachid (avec qui nous avions déjà échangé notre appartement en Suisse) et avons pris la route en direction de la Suisse. Tout s’est bien déroulé jusqu’à notre arrivée chez Michèle et Bernard. Nous avions  1h. de route jusqu’à notre destination à 1400 m. d’altitude, mais  les choses se sont compliquées et ce n’était pas dû à notre fatigue : des travaux partout sur l’autoroute en direction du Valais (et pas même annoncés avec mention des lieux)  nous ont fait la quitter à Vennes déjà. Nous avons pensé la reprendre à Belmont (pèlerinage bref) mais nenni, des sens interdits, des barrières et des grosses machines de chantier nous ont barré le passage. Donc, redescente sur Lutry (en Suisse les routes sont sinueuses et montent et descendent sans répit) puis la route du lac, du coup bien encombrée, il va de soi. A Vevey enfin on remonte pour aller chercher l’autoroute dans ses hauteurs ; ENFIN ! En fait nous aurons mis pratiquement le double du temps habituel, quelle journée ! Mais l’appartement bien bichonné par Michèle pour notre arrivée est accueillant et on se détend.

Premières belles journées en Suisse dans SUISSE dsc_00014-150x93 dsc_00023-150x93 dans SUISSE    au matin, changement de décor :   dsc_00063-150x99

Jeudi : En ouvrant les volets ce matin, je peux vous dire que j’ai trouvé l’air « vivifiant » : il fait 11° ! mais  j’ai le plaisir d’entendre les cloches des vaches dans les pâturages. J’aime ça ! Nous avons passé une bonne nuit et le soleil est bien présent malgré quelques nuages d’altitude. Internet nous confirme que nous sommes arrivés la mauvaise nuit… bravo pour les étrangers qui ne connaissent pas la route et ont payé 40 FR pour quelques km. « pourris » de déviations. Bref, rien de grave… après un petit déjeuner copieux, je défais les bagages et on s’installe dans ce confortable petit nid de montagne. Cet après-midi, balade à pied au village puis retrouvailles avec la PlaPla de Monthey pour quelques courses.

Vendredi : En fin de matinée nous partons pour faire juste une petite promenade sur les trottoirs de Châtel. Nous sommes surpris de constater que c’est aussi joyeux et vivant que sous la neige avec les skieurs, en prime des fleurs partout aux fenêtres ainsi qu’à toutes les terrasses très occupées. Comme on peine à trouver une place de parc puisque le Tour de l’Avenir 2013 va faire son arrivée dans l’après-midi (course cycliste de route pour les espoirs de moins de 23 ans) je propose de partir au Village des chèvres. Seulement en voiture il faut faire le tour, soit 1h30 de route. On décide donc, bien que je ne sois pas chaussée pour, de partir en télésiège… deux montées : de Pré La Joux puis de Plaine Dranse (1633 m.) sur Rochassons (1934 m.) et une descente sur le bas des Lindarets. C’est bizarre de voir le paysage sans neige et sans les skis c’est bien plus lent pour se rendre au village des chèvres, pourtant tout proche. C’est super de voir le Village des chèvres tout fleuri et ses chèvres parmi toutes les touristes ; tout est calme, harmonieux. Nous avons très bien mangé sur la terrasse d’un copain d’Adrien chez qui il nous avait emmenés. Chemin inverse pour le retour avec un bon temps d’arrêt à Rochassons pour découvrir ceux qui s’envoient en l’air avec le FANTASTICABLE !

dsc_00421-150x99 dsc_00451-150x99 dsc_0046-150x99 dsc_0049-150x99 dsc_0071-150x99 je vous jure que c’est la même jeune fille !

Des téméraires s’élancent à 100 km/h. et à plat ventre pour un premier long vol de 1200 m. à 240 m. au-dessus du plancher des vaches (Plaine Dranse). J’en ai encore des frissons… de les avoir vu s’envoler ! Quant à moi, pas rassurée sur les télésièges et soucieuse de ne pas perdre mes sandales, j’ai assumé vaillamment les dernières descentes ! Mais à Pré de la Joux, soit Châtel, il y a plein de choses sportives à tester : un Toboroule (bobluge), un Dévalkart, des pistes incroyables pour les fous de vélos de montagne: rouge, verte, noire. On les a vues d’en haut et je peux vous dire qu’elles sont entretenues et scabreuses. Le spectacle est entier depuis le télésiège. Ces installations sont très occupées et des porte-vélos sont accrochés aux sièges souvent plein de terre et pour cause… Je pense qu’en Suisse les écolos empêcheraient de telles  exploitations ? Sinon pourquoi n’y en a-t-il pas ? Enfin une journée bien remplie que nous avons terminée en dehors des chemins battus puisque nous avons ENCORE été détournés sur des chemins forestiers peu praticables en raison du Tour de l’Avenir !

dsc_00102-150x99 dsc_0038-150x93 dsc_0033-99x150 dsc_00881-150x93 dsc_00271-150x99dsc_00141-150x108 dsc_00211-150x108 

Petit arrêt ensuite au mignon petit Lac de Vonnes et sa jolie chapelle. En conclusion, nous constatons que l’on fait dans la région (et ailleurs sûrement aussi) beaucoup pour la jeunesse, mais que dans le fond on les pousse toujours davantage dans ces sports « extrêmes » mais en les encourageant peu à l’effort puisque toutes ces installations les emmènent sur les hauteurs tranquillement assis et tractés…

dsc_0115-93x150 dsc_0140-150x99 dsc_0139-150x99     dsc_0032-150x99 dsc_00153-99x150 dsc_00081-150x99 dsc_00042-150x99 dsc_0022-99x150

Samedi : Nous sommes allés balader à Champéry mais nous n’avons pas pu passer dans Val d’Illiez sans y boire au moins un café, confortablement calés dans des fauteuils, sur l’agréable terrasse sud du Café Communal qui n’existait pas « à notre époque » ! Nous constatons hélas que sur trois restaurants de la place du village, deux sont en vente. Mais nous avons eu le plaisir de revoir Michel LE boulanger (de l’époque aussi…) et notre bon copain Ephrem. Le soir nos amis M. Steph et BP nous ont rejoints « chez eux » pour l’apéro et ensuite monter apprécier les derniers rayons de soleil à Savolaire. C’était magnifique ces derniers rayons sur les pâturages et les sommets, ainsi que sur une touffe de chardons bleus. Nous avons dégusté les bonnes croûtes au fromage tant attendues et fort apprécié les verres de Fendant !

dsc_00121-150x99 dsc_00092-150x99 dsc_00381-150x99 dsc_0035-150x99 dsc_00301-150x99 dsc_0031-150x99 dsc_00422-150x99

27 août 2013

Lussan se « livre » version 2013

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 18:51

DSC_0018 DSC_0026 René Barral : dédicace pour Yvette  DSC_0032 DSC_0042  J’aime  ce joli village tranquille dominant les plaines.

Grâce à une amie qui vient de me dire qu’elle était « tombée » sur mon blog en cherchant Lussan se livre, je me rends compte que je n’ai rien écrit sur ce convivial événement. Nous avons donc retrouvé Françoise Bourdon et découvert René Barral. Tous les deux racontent des histoires de familles, de villages de Provence, Haute Provence ou des Cévennes, j’aime car il y a toujours quelque chose à apprendre, par exemple, je pensais qu’il y avait les oliviers à fruits verts et ceux à fruits noirs, comme les cerisiers donnant l’un des griottes, l’autre des cœurs de pigeon, des bigarreaux, etc. mais non, c’est le même arbre, simplement une question de mûrissement… Bien d’autres écrivains venant de beaucoup plus loin et ayant parfois aussi été honoré dans la capitale… mais je ne me souviens plus des noms. Je me réjouis déjà de la version 2014 de cet adorable petit « salon du livre » gardois!

18 août 2013

Quelques marchés nocturnes de l’Uzège…

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 14:29

… dont nous nous régalons… plein de vignerons à découvrir, les bons escargots de l’Uzège… etc. etc., des produits locaux et toujours une ambiance chaleureuse, surtout à Saint-Laurent-la-Vernède avec Les Assortis; deux belles voix, plein d’instruments, beaucoup de gentillesse ! En fin de soirée : un Coupo Santo qui dresse les poils !

Quelques marchés nocturnes de l'Uzège... dans FRANCE l'Uzège dsc_0002-150x99 dsc_0034-99x150 dans FRANCE l'Uzège dsc_0084-150x99 dsc_0065-150x99 dsc_0058-150x99 dsc_0045-150x99

A Saint-Hippolythe de Montaigu, à Capelle Masmolène et Fontarèches aussi ce fut très agréable dans ces beaux décors de villages gardois. Une excellente idée pour les découvrir autrement ! A Blauzac également bien que ce fut beaucoup moins bien que l’an dernier : difficile de trouver de l’eau, des gobelets et du pain, pas de poubelles ! Dommage ! on se sent un peu « vaches à lait » comme on dit chez nous…

img_0251-150x112 img_0246-112x150 img_0248-150x112  à Fontarèches

A Lussan (dont je vous ai déjà parlé) nous sommes montés un peu plus tôt pour faire le tour du village avec une guide. Ils attendaient une vingtaine de visiteurs et nous nous sommes trouvés à 130 !

C’était autrefois un village dont les habitants travaillaient pour la grande majorité à « La Filature », l’élevage du ver à soie (les mangeurs ((de feuilles de mûriers)) = les magnans) étant « l’industrie » principale, il se pratiquait dans les maisons du village. La Filature est aujourd’hui à la fois une accueillante maison d’hôtes avec un très beau jardin, une poterie et un bistrot.

Lussan a eu sur son territoire jusqu’à trois châteaux : un du XIIe dont il ne reste que des ruines, puis un du XVe dans lequel la Mairie est installée et celui de Fan (XVIe), au bas du village, appartenait et fut occupé par la famille protestante d’André Gide jusqu’en 1920. Entre 1702 et 1704, le village a terriblement souffert de la guerre des Cévennes entre Huguenots et Catholiques.

dsc_00241-150x99 dsc_0010-99x150 dsc_00061-150x99 dsc_00131-150x99 dsc_00161-99x150 dsc_0027-150x99

Aujourd’hui c’est un village paisible (mon préféré après celui que nous habitons), qui jamais n’est en « survoltage » même lors du marché nocturne ou de « Lussan se livre ». De ses remparts on a sur toute la plaine alentour une vue superbe, en ce moment sur les champs de tournesols! Bref, des amis nous ont rejoint pour manger ensemble et nous avons passé une très agréable soirée.

dsc_0030-150x99 façade de la vieille filature restée « en son jus » dsc_0042-150x97

Hier soir c’était le marché nocturne de Flaux, un tout petit village d’environ 300 habitants à l’année et 2 résidants secondaires, que nous ne nommerons pas mais que nous aimons bien… Bref les Flausois et Flausoises étaient presque tous sortis pour l’occasion mais notre étonnement fut grand car les parkings étaient pleins et la foule immense se pressait autour du village et surtout sur les deux jolies petites places du village. Un orchestre folk-rock pas mal du tout donnait à la soirée un petit air de festival très sympa. Hélas je ne trouve pas leur nom. A ce marché, il ne manquait rien : eau, pain, poubelles, WC (très propres). Des tables et des chaises ont dû être sorties de la médiathèque… Vraiment agréable et bien organisé, bien qu’un peu frisquet !
dsc_00012-150x99 dsc_00022-150x99 dsc_00072-150x99 dsc_0017-150x89 dsc_00151-150x99 

Montaren, chez Cyril Santos et ses « Escargots de l’Uzège ». J’ai appris le terme de « héliciculteur » ! Un espace très bien aménagé et illuminé, de la musique et toujours des bonnes choses à déguster. Les escargots bien sûr: les petits gris à la provençale, les normaux en coquille ou en cRoquille au beurre aux herbes ou au beurre poivré. Ils sont tendres et j’adore ! Mais deux artisans que nous n’avions pas encore vus sur les autres marchés (on les a pas tous faits): du foie gras et de délicieux beignets aux oignons doux ! Pour une fois, pas de crêpes à la châtaigne mais des sorbets « maison ». Tout cela fut un régal ! La musique un peu moins… Sous la grande tente, nous étions une petite équipe de 7 car nous avons fait, lors du marché de Blauzac connaissance d’un couple Belge, Marie-Ange et Bernard qui se sont joints à nous. Deux grosses boules lumineuses dans le pré jouaient à la lune pleine ! Les enfants étaient curieux devant les petites barrières (électrifiées en leur sommet) du parc à escargots qui se promenaient par milliers. Une belle soirée et une belle exploitation! Bravo !

dsc_0026-150x99 dsc_00152-150x99 dsc_00242-150x99 dsc_0011-150x87 dsc_0018-150x99 dsc_00341-150x99 

Saint-Maximin : voilà encore un bien joli village gardois. Nous n’en connaissions qu’une rue ou deux mais son cœur. Que de jolies maisons de pierres et d’adorables ruelles dans lesquelles s’est faufilé le marché. En plus de tous les stands installés, une intéressante « Angélique » Galerie des Métiers d’Art exposait, comme le restant de l’année, de très belles choses : raku, poterie, céramique peinte, verre soufflé, vitraux, peinture, bijoux etc. La musique était rétro avec de vieux phonographes sur lesquels un DJ, à peu près de la même époque, faisait tourner des 33 tours. La sono quant à elle, était bien d’aujourd’hui. On a vu aussi un drôle d’engin superbe : ni moto ni voiture ni quad. En cherchant sur Internet je vois que c’est un Roadster de Can-Am ! Enfin, de retour chez nous, que vois-je sur le mur à hauteur de mains, à gauche de notre porte d’entrée ? un beau scorpion brun de 5 bon cm., jolie pièce ! je me demande quelle peut être la réaction si on marche dessus à pieds nus…

dsc_00111-150x99 dsc_00191-99x150 dsc_00192-99x150 dsc_0020-150x99 dsc_0021-99x150 ah! les bonnes crêpes à la farine de châtaignes  dsc_00261-150x93

Vendredi c’était, pour nous, le dernier marché nocturne. Il se déroulait à Sanilhac qui n’est à notre humble avis pas le plus charmant des villages alentours. Je l’ai senti, plus français que provençal avec sa mairie bien carrée au milieu de la place, comme on en voit parfois dans des films relatifs à la dernière guerre. Ce marché « balayait un peu large », et avec un peu de vent de surcroît, il fut malgré l’orchestre et deux guitaristes passant de tables en tables, moins convivial que quelques autres.
dsc_00013-150x99  dsc_0003-99x150  dsc_0008-99x150  dsc_00101-150x99  dsc_00132-150x99

11 août 2013

L’Abbaye de Saint-Michel de Frigolet

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 22:52

 L'Abbaye de Saint-Michel de Frigolet dans FRANCE l'Uzège dsc_0080-150x99 dsc_0076-104x150 dans FRANCE l'Uzège dsc_0109-99x150 dsc_0098-99x150 dsc_0095-150x99 dsc_0083-99x150 dsc_0094-95x150

Pas loin de Tarascon, lovée dans la verdure au sommet d’un petit massif de roches calcaires d’environ 6 km sur 12, dénommé La Montagnette, L’Abbaye de Saint-Michel de Frigolet est entourée de belles pinèdes, d’oliveraies, d’amandiers et de cyprès. Au bas de La Montagnette s’étend une plaine fertile (marécageuse autrefois) où coulent un fleuve et une rivière capricieux et dangereux. L’endroit tire son nom de ferigoulo, le thym en langue provençale. A l’entrée du domaine, la petite église Saint-Michel est belle et très sobre, du XIIe, elle de style roman, comme le cloître que nous ne verrons pas.

La communauté qui y est installée maintenant appartient à l’Ordre des chanoines. La basilique de l’Immaculée Conception de style néogothique, a été consacrée en 1866. L’intérieur de la grande nef est entièrement recouvert de peintures murales à l’huile sur le modèle de la Sainte Chapelle à Paris. Ces peintures dorées et de couleurs très vives lui donnent une atmosphère presque gaie, contraste saisissant avec la sobriété et le calme des lieux. C’est assez magnifique faut le dire !Notre-Dame du Bon Remède (le nom apparut au XVIIe) date aussi de cette époque, dotée d’un très riche décor baroque tout en boiseries dorées; cette chapelle fait partie intégrante de la basilique. J’ai vu dans une des « niches » une vierge noire et en cherchant j’ai trouvé ceci, si ça vous intéresse : 

http://alger-roi.fr/Alger/notre_dame_afrique/textes/6_role_meconnu_premontres_algerianiste115.htm

 dsc_0085-99x150 dsc_00841-99x150 dsc_0088-150x99 dsc_0086-150x99 dsc_0102-150x99 

Bref, l’ensemble est entouré d’une muraille néo-médiévale avec tours, créneaux, courtines et mâchicoulis. Nous n’avons admiré que de loin les belles flèches émergeant des pins avec élégance.

Pour quelques trop brèves années, un pensionnat est ouvert par Mr Donnat en septembre 1839. Parmi la quarantaine d’élèves se trouve le jeune Frédéric Mistral, de Maillane. Encore une fois, l’indigence va être la cause de la fermeture de la maison d’éducation. Voilà ce qu’a écrit Mistral dans ses Mémoires et Récits (Ed. Plon-Nourrit 1906, page 203) : « Mes enfants, il n’y a plus rien pour vous faire manger : il faut retourner chez vous. Et soudain, comme un troupeau de cabris en sevrage qu’on élargit du bercail, nous allâmes, en courant, avant de nous séparer, arracher des touffes de thym sur la colline pour emporter un souvenir de notre beau quartier de Thym-Frigolet, en provençal Ferigoulet, signifie « lieu où le thym abonde ». Puis, avec nos petits paquets, quatre à quatre, six à six, qui en amont, qui en aval, nous nous éparpillâmes dans les vallons et les sentiers, mais non sans retoumer la tête, ni sans regret à la descente. »

24ème Fête de la vannerie à Vallabrègues

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 22:50

24ème Fête de la vannerie à Vallabrègues dans FRANCE l'Uzège dsc_0015-99x150 dsc_0016-99x150 dans FRANCE l'Uzège dsc_0024-150x99 dsc_00651-150x101 dsc_0066-99x150 dsc_0019-99x150

35 artisans et 45 vanniers d’Europe et du monde entier venus exposer et faire démonstration de leur savoir-faire. Une messe et une pièce de théâtre en provençal (ratées!). La vannerie traditionnelle fut la principale activité économique de ce village qui comptait jusqu’à 450 vanniers au début du XIXème. Les baïssiers avaient la vie dure qui, pendant pratiquement 6 mois de l’an, partaient en famille récolter, trier puis « peler » l’osier (jeunes pousses de saules) ainsi que des roseaux de Camargue (diverses plantes ligneuses des sols humides). Ils s’installaient une « maison de paille » là où ils s’arrêtaient, en des lieux humides bien sûr où poussent les roseaux et l’osier. Dans ce domaine aussi les artisans font preuve d’une grande dextérité et d’incessante créativité en confectionnant autant des objets utilitaires que de décoration, certains sont magnifiques ! Nous avons même vu, avis aux claustrophobes, un cercueil en roseaux dont le créateur se nomme Desplanches ! Ca, ça ne s’invente pas !!! Nous avons croisé quelques belles Arlésiennes en costume, devant et dans la « maison » des baïssiers.

dsc_0043-99x150 dsc_0048-150x99 dsc_0052-150x99 dsc_0057-150x99 dsc_0028-150x97

Ensuite le hasard de la route nous a amenés à L’Abbaye de Frigolet que Brigitte n’avait pas revue depuis sa tendre enfance durant laquelle elle venait parfois pique-niquer et jouer dans la pinède avec ses parents et ses sœurs. Bel endroit dont je vous parle un peu plus loin ! Belle journée !

123

mes ouvrages |
masque |
La magie dans tous ses états. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | création tecktonik de teck-...
| Club 3 & 4 Roues de l'O...
| ASSO-RANDO-CLISCOUET56