Famille-Amis-Echanges-Loisirs-Voyages

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2013

27 septembre 2013

Pont-Saint-Esprit et Les Gorges de l’Ardèche

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 20:10

Je n’avais jamais été DANS Pont-Saint-Esprit qui avait dû être une belle ville… Son long vieux pont sur le Rhône est beau, son petit théâtre joli a un air « mexicain », sa Rue des Vaches nous surprend et ce pâté d’immeubles dont les balcons et les toits sont arrondis  est bien sympa : raz le bol des angles obtus! …

Pont-Saint-Esprit et Les Gorges de l'Ardèche dans FRANCE l'Uzège dsc_00191-150x99 dsc_0011-150x99 dans FRANCE l'Uzège dsc_00251-150x97  dsc_00321-150x99 dsc_0034-150x99 dsc_0040-150x99

Toujours du plaisir à parcourir cette route au-dessus des gorges magnifiques ! Presqu’à tous les contours des « balcons » vous permettent de parquer et d’admirer la vue plongeante ! A présent, si vous êtes sportif, rien ne vous empêche de prendre les chemins très pentus pour descendre au bord de l’eau; nous avons préféré aller jusqu’à Vallon Pont d’Arc pour y admirer l’arche !

14 septembre 2013

Une belle fête pour les 30 ans de la Ferme des Troncs à Mézières, Jorat Souviens-toi !

Classé sous SUISSE — zuppigerjeanpierre @ 21:59

Une belle fête pour les 30 ans de la Ferme des Troncs à Mézières, Jorat Souviens-toi ! dans SUISSE dsc_00211-150x99 dsc_00281-150x99 dans SUISSE dsc_00712-97x150 dsc_00562-99x150 dsc_00941-150x99 dsc_01361-150x99 dsc_01401-150x99

Une magnifique journée ensoleillée samedi à Mézières pour cet anniversaire dignement célébré. Le thème du week-end était LA POSTE. Dans ce beau décor campagnard, une vieille diligence jaune et noir côtoyait de vieux cars postaux. A l’étage de la Ferme des Troncs (presque la même que j’habitais à Servion avec mes grands-parents et JoJo), une riche exposition sur les services postaux locaux du début du siècle à nos jours. Je me suis même rendu compte que je n’avais pas tout à fait oublié le visage du postier de Mézières durant mon enfance, un M. Duperrex , ile me semble. Dans le pré, les batteurs de fléaux, les joueurs de cor des Alpes (les enfants sont toujours admiratifs et intrigués par ces grands cornets musicaux, moi ils me font chaque fois « la chair de poule », des artisans devant leurs stands bien achalandés et comme d’habitude plein de bonnes choses à manger et à boire sous une grand cantine montée pour l’occasion. De la musique country avec un groupe de danseurs perturbée par des Dalton’s bien sympas. Les enfants ont pu envoyer dans le ciel plein de ballons à messages.

J’ai pris beaucoup de plaisir à revoir Jacqueline Rod et 2/3 autres dames de La Ferme avec qui j’avais eu le plaisir de faire soit des tartines à la ciboulette à Carouge ;-) ou, il y a trois ans, baratter la crème pour faire du beurre à la Journée du Lait de La Ferme ! Nous avions proposé également aux Pipioux de nous rejoindre mais en avons peu profité, :-( dommage, j’aurais dû prévoir que nous allions rencontrer d’autres bons copains Car nous avons eu aussi grand plaisir à parler un moment, trop court bien sûr, avec Aloïs, avec Christine et Frédy, avec Madelon de Servion qui possède et habite la maison de mon enfance, ainsi que croisé Ernest, pressé de partir à un mariage. Trop peu vu surtout notre Mitzou qui gérait tout le personnel et une grande partie de cette énorme organisation, mais je m’y attendais bien sûr. Occupée aussi à faire mes photos pour Mitzou si quelques-unes les intéresse… dont en voici une ou deux !

 

4 septembre 2013

ça continue… journées splendides en Valais

Classé sous SUISSE — zuppigerjeanpierre @ 18:34

Dimanche : On a une chance incroyable avec la météo radieuse, c’est magnifique ! Nous n’osions pas tant en espérer dans cette vallée que d’aucuns médisants surnomment « le pot de chambre du canton » !

A l’Alpage de They, en compagnie d’Anouck et Sylvain, nous avons participé à la Journée des raclettes. Une sorte de marché d’alpage ou chacun des stands propose son ou ses fromages à fondue, à racler ou à déguster froids, ses tommes. En desserts, des tartes aux fruits et des meringues copieusement garnies de double crème (pas de Gruyères mais tout aussi délicieuse)! Nous avons admiré les belles vaches noir/brun du Val d’Hérens ornées de belles courroies (colliers) magnifiques au bout desquelles sont accrochés les toupins ayant tous un son différent et que j’aime beaucoup entendre. Il semble que cette race donne moins de lait que les Emmenthal et sont de caractère plus doux; surtout, on m’a dit que leur viande est meilleure ! Alors ?

Quand nos jeunes sont repartis, nous sommes revenus tous les deux à Morgins par le bord de la Vièze. Très agréable petite promenade sur l’instructive piste « apicole », un petit ruisseau d’eau rouge (ferrugineuse) une végétation de forêt tropicale à côté de mes garrigues… et de jolies petites cascades! Des endroits de rêves pour pique-niquer.

ça continue... journées splendides en Valais dans SUISSE dsc_0014-150x99 dsc_0002-150x104 dans SUISSE dsc_0013-150x99 dsc_0036-150x99 dsc_0056-99x150 dsc_0062-99x150
dsc_0057-99x150  une capitelle ratée: le monsieur a dû partir fâché vu l’état dans lequel il a laissé le tas de pierres !!!

Lundi : Après avoir emprunté une route sinueuse, forestière, puis truffée de tunnels à fleur de roche au-dessus de ravins vertigineux, enfin je découvre Derborence et sa vallée ravagée en 1714 une première, et en 1749 une seconde fois par une partie du massif des Diablerets (d’ailleurs nommés ainsi depuis les sinistres événements) qui s’est éboulée sur ce versant valaisan formant ainsi le plus jeune lac naturel de montagne d’Europe dans lequel aujourd’hui se reflètent paisiblement les sommets le dominant. Charles-Ferdinand Ramuz a beaucoup écrit sur cette vallée et la vie de ses habitants. Des films aussi : Si le soleil ne revenait pas de Goretta, et Derborence de Reusser. Le gigantesque éboulis formés par ces deux catastrophes mesure près de 5 kilomètres de long et, selon l’estimation de géologues, le volume serait de 50 millions de mètres cubes. C’est une réserve naturelle qui vous laissera admirer inlassablement sa faune et sa flore. J’ai vu des nuées de petits papillons beige et bleu, ravissants mais si lestes qu’il fut bien difficile d’en photographier un ou deux, sur les autres photos ne me restaient que les cailloux ! Paysage grandiose qu’il faut oser mériter… une vraie route de montagne ! Faut pas avoir le vertige mais une excellente fondue aux tomates me récompensera de ma « témérité » !

dsc_0073-99x150 dsc_0071-99x150 dsc_0008-150x99 dsc_0009-150x99 dsc_0030-150x99 dsc_0032-150x99 dsc_0033-99x150 p1150459-112x150

Mardi : un petit saut à Lausanne juste le temps de prendre un café dessert avec ma sœur et, comme nous l’avions demandé à leur papa, l’autorisation de pouvoir embrasser nos petites chéries à la sortie de l’école. Triste situation pour nous, pour leur papa et les petites, je crois, car Alicia m’a dit qu’elle reviendrait bientôt, à 7 ans, et Amélie a rétorqué : « moi je veux venir à Pâques et plein d’autres fois » ! Mais y aura-t-il (et laquelle) dérobade pour les en empêcher ? Le soir nous avons été invités à manger chez Anouck et Sylvain : des frites merveilleuses (comme seul lui sait les faire) et un excellent poulet, etc. Du baume au cœur !

img_0301-150x112 p1150465-150x112 img_0298-112x150 p1150466-112x150 ah, la vache, pas de Sylvana ! p1150468-150x114 p1150470-150x112

Mercredi : Petite marche en solitaire le matin pour JP, lessive-repassage pour bibi, puis une bonne assiette valaisanne sur l’alpe, au lieu-dit Le Ferrage. Un endroit très joli d’où on savoure à chaque fois la vue sur les Dents-du-Midi. La dame qui nous a servis vient de Montpellier, je ne sais si c’est la nouvelle patronne, mais en tout cas ce n’est plus comme avec les Guérin: ce n’est plus un alpage tranquille où l’on grignote bien à toute heure… plutôt un restaurant et la cuisine venait de fermer et les tranches de viande séchée que l’on a daigné nous servir étaient transparentes ! Le grand plaisir a été de contempler le panorama puis, pour moi, de redescendre à pied à travers les pâturages et la forêt. JP (grand sportif) m’a rejoint à mi-parcours après avoir posé la voiture au bas du village !

dsc_0003-150x99 dsc_0048-99x150 dsc_0026-150x99 dsc_00081-150x99 dsc_0019-150x99 dsc_0055-150x99 dsc_0039-150x99

Jeudi : Journée peinarde, super cassolette de cèpes sur la terrasse de l’Auberge de la Bourgeoisie à Troistorrents! Puis, lèche-vitrines et courses diverses « en plaine  » (chocolat, entre autres) ! En fin d’après-midi nous retrouvons à Monthey mon frère, Christine et leur fils Sylvain pour un bon souper en terrasse. Il fait agréablement doux et nous passons ensemble un excellent moment. Sylvain est à la veille d’un dernier très gros challenge, qu’il remportera avec succès! Félicitations pour ces quatre années d’efforts enfin récompensés (aujourd’hui nous le savons ce sera un bon radiologue !) Dommage les autres photos sont ratées !

p1150500-150x105 p1150497-150x112 c’est vrai, le fendant faut le boire « sur place » ! img_0338-100x150 img_0339-150x112

Vendredi : le soleil joue à « cache-cache » avec les nuages… va falloir se préparer à rentrer chez nous. Pour profiter encore un peu d’une éclaircie, on monte dîner à Tovassières ! Le soir rejoint les Batata chez Michèle et Bernard pour une sympathique soirée avec Stéphanie.

dsc_0001-150x99 dsc_0018-150x99 dsc_00141-94x150 p1150508-150x107

Samedi : On a réservé la journée pour faire honneur à Mitzou qui se donne tant pour « son » Jorat Souviens-toi que j’aime ! Nous y retrouverons les Pipioux pour manger un excellentissime schubling… mais j’en profiterai peu puisque toute occupée à faire des photos que je refilerai à Mitzou. Nous avons eu l’immense joie de revoir trop brièvement aussi Christine et Frédy ainsi qu’Aloïs, Ernest et Jacqueline Rod avec qui nous avions baratter pour faire le beurre il y a trois ans, déjà ! La journée a été belle, la fête du musée avait pour thème LA POSTE avec dans le décor paysager de vieux cars postaux et même une diligence ! Dans le musée proprement dit qui ressemble tant à la maison que nous habitions avec mes grands-parents à Servion, tout un historique très intéressant sur La Poste et les postiers de la région. Beaucoup d’artisans à l’abri du soleil sous leurs stands, dont Madelon qui est la propriétaire de la maison – et y vite – que nous habitions autrefois. De la danse country plus originale que ce que nous avons vu ailleurs. Peu vu donc notre Mitzou fort occupée à gérer tout ce monde; elle devrait se ménager un peu plus, mais ça elle ne sait pas… on est comme on est dans ce Gros de Vaud si attachant !

dsc_0021-150x99 dsc_00561-99x150 dsc_0028-150x99 dsc_0094-150x99 dsc_00711-97x150 dsc_0136-150x99 dsc_0140-150x99

Dimanche, après valse-hésitation nous décidons de prendre la route malgré les orages annoncés qui semblent moins violents l’après-midi… nous subirons des pluies diluviennes, encore… jusqu’à avoir contourné le massif de l’Isère, Grenoble. Mais à choisir entre cette situation et les camions du lundi… je préfère encore la pluie ! A Montélimar nous retrouvons le ciel bleu mais le soleil se couche ! Peu après, nous aussi, contents d’être à la maison que je retrouve impeccable !

mes ouvrages |
masque |
La magie dans tous ses états. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | création tecktonik de teck-...
| Club 3 & 4 Roues de l'O...
| ASSO-RANDO-CLISCOUET56