Famille-Amis-Echanges-Aquarelles

10 octobre 2018

JPi se plaignait de ne jamais rien « avoir à l’œil »…

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 13:07

… et bien voilà, il ne pourra plus s’en plaindre !

En effet, le mercredi 12 septembre il a dû être opéré d’urgence d’un décollement de rétine. L’intervention s’est bien déroulée, un réveil en douceur et sans douleurs. Ce sont les jours qui suivent qui sont astreignants, la prudence est de rigueur : dormir assis, la tête en arrière afin que le gaz injecté pousse  sur la rétine remise correctement en orbite. Sept jours plus tard le chirurgien confirme que le processus est normal, qu’il faut encore rester tranquille et patienter. Nous le revoyons une semaine plus tard, il ne voit rien d’anormal et nous repartons confiants, pourtant… le samedi JPi n’est pas content de sa « vision » qu’il juge moins bonne que durant les derniers jours… la fin de semaine se passe un peu dans l’angoisse et lundi matin nous filons chez l’ophtalmologue qui prend de suite rendez-vous avec  le chirurgien qui nous reçoit le lendemain mardi matin. Conclusion : … rebelote, la ronde infernale de longues heures reprend  : inscription au cabinet d’anesthésistes, réservation de la chambre pour le lendemain. JPi est fort inquiet, il y a de quoi… moi aussi mais je tente de ne pas le montrer.

L’opération a lieu le lendemain… de retour dans sa chambre seulement 5 minutes avant que j’arrive, sur le coup des 18 heures alors qu’il est à jeun depuis hier soir pour une opération prévue en tout début d’après-midi. Je le trouve dans un triste état. Complètement en choc, tremblant de la tête aux pieds, au bord des larmes et il a mal ! Il faudra des heures et un souper pas trop mauvais pour qu’il se ressaisisse. Je le quitterai tard et chamboulée de le sentir si désemparé.

Le lendemain après avoir vu le chirurgien qui a réparé une belle fissure de la rétine et ressouder le tour complet, je peux le ramener à la maison. Cette fois les consignes sont différentes car ce n’est pas un gaz qui a été injecté mais un gel. De surcroît , il lui a placé l’implant pour la cataracte ! Il devra impérativement dormir assis et tourné sur le côté inverse de l’œil opéré jusqu’à la semaine prochaine. Sur l’ordonnance, au bas de la longue liste de gouttes et de pilules, il est inscrit : « position du boudeur »… au bout de trois jours elle s’avère  pénible pour le haut du dos alors il se lève de temps en temps. Nous avons revu le chirurgien hier et encore une fois tout paraît en ordre « pour le moment »… mais la consigne demeure : tranquillité, tranquillité ! Finie la position du boudeur… On revoit le chirurgien dans 15 jours ! D’ici là, on croise les doigts… tranquillement !!!

Laisser un commentaire

mes ouvrages |
masque |
La magie dans tous ses états. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | création tecktonik de teck-...
| Club 3 & 4 Roues de l'O...
| ASSO-RANDO-CLISCOUET56