Famille-Amis-Echanges-Loisirs-Voyages

26 mai 2013

Jojo revient pour une courte semaine

Classé sous FRANCE l'Uzège,FRANCE Toulouse — zuppigerjeanpierre @ 20:47

C’est toujours avec une joie impatiente que j’attends sur le quai de la voir descendre du TGV en provenance de Genève. Elle n’avait pas oublié nos minis RAGUSA… humm et Suso lui avait donné une bouteille de Gamay (elle est déjà bue) avec la tarte aux poireaux de ce soir !

Nous avons été refaire avec elle la jolie balade de VIC pour lui montrer les gorges du Gardon d’en haut. A l’endroit même où a été tournée une séquence « Des Racines et des Ailes ». Avec la pluie tombée régulièrement ces dernières semaines j’ai eu de quoi m’en mettre plein les mirettes de jolies fleurs, de buissons fleuris et d’herbes inconnues de moi, parfois bizarroïdes.

Jojo revient pour une courte semaine dans FRANCE l'Uzège jojo-a-vic-russan-025-150x99 jojo-a-vic-russan-007-150x99 dans FRANCE Toulouse jojo-a-vic-russan-015-150x99 jojo-a-vic-russan-008-150x99 jojo-a-vic-russan-006-150x99 jojo-a-vic-russan-005-99x150 jojo-a-vic-russan-026-150x99
les champs ont toutes les gammes de vert, l’aphyllanthe de Montpellier est belle seule ou en touffe. On prend l’apéro du soir à Russan, sous un parasol pour se donner l’illusion de bel ensoleillement…

Mardi matin nous sommes parties toutes les deux pour Carcassonne mais hélas le temps s’est gâté: le vent a forci et le soleil jouait à cache-cache avec les nuages trop nombreux. La température s’en est ressentie, bien sûr ! Nous avons eu un super hôtel auquel une navette nous a emmenées à travers les ruelles pavées, c’est toutes « secouées » que nous nous sommes retrouvées dans nos deux chambres contigües. Après avoir bien parcouru les ruelles de la cité et en avoir fait le tour, nous étions en appétit pour une Blanquette de Limoux suivie d’un excellent cassoulet accompagné d’un vin délicieux.

dsc_0001-150x99 dsc_0006-99x150 dsc_0009-99x150 dsc_0021-99x150 dsc_0011-150x99 dsc_0012-150x99  les gargouilles font des grimaces à la météo…

En fin de matinée nous sommes parties en direction de Toulouse. Nous avons fait un arrêt à Castelnaudary mais tout était gris et il pleuvait, alors avons trouvé l’ambiance sinistre et sommes reparties de suite. L’arrivée dans Toulouse a été facile mais pour trouver l’hôtel, au centre, un jeu de patience pas drôle du tout. Des travaux partout, des déviations dont mon GPS pas au goût du jour ne tenait pas compte, la plupart des ruelles étroites sont devenues pistes cyclables et uniquement, si bien que je me suis régulièrement retrouvée sur de minuscules placettes, en face d’autres voitures prises également au piège et devant tous manœuvrer serré jusqu’à finalement devoir reculer dans un de ces fins poteaux en fonte… maudits ! J’appelle JP pour qu’il me donne le No téléphone de l’hôtel mais il me donne un faux No… MRD ! Finalement, grâce à de précises explications d’un charmant jeune homme qui depuis son mobile m’a montré le trajet, je suis arrivée au parking Victor Hugo (très cher), à deux pas de l’hôtel. Mais là ne cesse pas notre malchance du jour, un hôtel dans lequel nous avons crevé de froid en raison de chauffage en panne, avec donc de l’eau pas très chaude – juste de quoi prendre vite un mini bain. On nous a accordé un rabais et les petits déjeuners mais tout de même nous sommes déçues. Quelques accalmies nous ont permis de faire le tour de la Place Wilson, de celle du Capitole obstruée par des travaux et un semblant de marché pas sympa. Nous y avons tout de même pris un chocolat chaud – café – tarte aux pommes sous les jolies arcades et leurs accueillantes chaufferettes. Les quais de la Daurade, longeant la Garonne que nous avons traversée par le magnifique très vieux Pont-Neuf (avec sur sa berge toujours le joueur de trompette), étaient aussi en travaux. Nous avons pris le métro pour revenir, la pluie et la fraîcheur ayant eu raison de notre bonne volonté! Après une petite pause lecture sous les couvertures, petite marche apéritive puis, côte de bœuf pour nous requinquer, toujours sur une terrasse fermée et sous les chaufferettes!

dsc_0076-99x150  dsc_0072-99x150  dsc_0070-150x99  dsc_0069-150x99  dsc_0064-103x150  dsc_0060-150x99  dsc_0058-150x99

Le lendemain, retour. Je fais un détour de quelques 70 kiles dans la vallée de l’Hers pour montrer à Jojo le pittoresque village de Mirepoix, mais là aussi on essuie un orage du tonnerre et il ne fait que 10 degrés… c’est décidément toujours par mauvais temps que je verrai l’Ariège… alors le charme n’est pas au rendez-vous pour elle. Personnellement lorsque le soleil fait une brève apparition, sous le ciel plombé, les couleurs des campagnes sont juste splendides. Je fais encore un petit crochet par L’Isle-sur-Tarn pour revoir les pountets… pour nous réchauffer nous mangeons de bonnes ravioles au foie gras et sauce aux figues; on a l’impression d’être toujours à table! C’est l’hiver… il nous faut des calories ! On verra après pour les dépenser… On retrouve avec un joyeux soulagement le soleil en arrivant sur Narbonne.

dsc_0090-150x99 dsc_0096-150x99 dsc_0092-99x150 dsc_0091-99x150 dsc_0087-150x99 et mon jardin : p1140952-150x112 p1140953-150x112

30 avril 2008

Passage en Ardèche, puis Toulouse

Classé sous FRANCE Ardèche,FRANCE Toulouse — zuppigerjeanpierre @ 2:40

Ardèche

p1040241.jpg  vilainecontreprtrie.jpg  Passage en Ardèche, puis Toulouse dans FRANCE Ardèche lardchelabeaume.vignette  eglisedelabeaume.jpg
En descendant sur Toulouse, nous nous faisons plaisir en nous arrêtant deux jours très agréables en Ardèche, toujours aussi jolie malgré la pluie.

Nous sommes arrivés hier soir vers 20h au mas St-Alban. 30 km de route sinueuse à souhait dans un très beau paysage provençal comme j’aime : sauvage, plutôt sec dans une terre rougeâtre de laquelle émergent des buissons vibrants de couleur gris-vert, quelques touffes de genêt jaune pétant en début de floraison s’élancent, des romarins vert bouteille avec leurs fleurs mauves, des cailloux ocres, des splendides pans de murets anciens en pierres sèches et grises forment par endroit de petits appuis ou de petites terrasses à cette végétation basse. Entre tout cela, éparpillés, les tronc noirs de certains arbres aux feuilles renaissantes d’un vert tendre lumineux et par ci par là un cyprès vert bleuté presque noir donne du relief à ce panorama. Le mas St-Alban est un gîte rural de « 3 épis » au détour d’un long chemin étroit dans cette belle campagne. On croit arriver « au bout du monde » et deux voitures ne peuvent se croiser qu’à condition d’une brèche dans la végétation ou dans les murets. Devant, un poulailler avec bien sûr quelques poules, un coq « italien » me semble-t-il, deux canards bleu nuit magnifiques, un faisan et sa madame, un gros lapin « écaille de tortue » s’approchent du treillis pour voir de près si nous paraissons sympas. Sur la droite, un âne indifférent et deux petits chevaux couleur caramel nous regardent en coin en machouillant. Plus bas, quelques chèvres et un bouc dont quelques effluves légères de son parfum typique flottent dans l’air envrionnant. 

Le côté « nature sauvageonne » est accentué par un temps maussade mais ne perd rien de ses charmes. Nous découvrons, à pied par les sentiers boisés, caillouteux et glissants, encore un autre village : Labeaume. Ah… c’est trop mignon! Il s’y déroule, en juillet un festival de musique(s) : classique, jazz, moderne. Certains concerts sont donnés au bord de la rivière, cela doit être féérique. Je me réjouis d’y assister une fois quand nous ne serons pas ailleurs en voyage.

Toulouse et Castanet Tolosan

toulousej5019.jpg toulouse026.jpg La ville rose de Claude Nougaro est belle. Des ruelles très animées, beaucoup de jeunesse, les bords du canal: romantique à souhait. Vivante, authentique me semble-t-il : humaine, quoi!

Qu’il est loin mon pays, qu’il est loin                                                  
Parfois au fond de moi se raniment
L’eau verte du canal du Midi
Et la brique rouge des Minimes  
O mon païs, ô Toulouse, ô Toulouse 
             

toulousej6011.jpg
 maison de famille qui fleure bon le bonheur  jeannetterogerpascaleetpatrice.jpg 

 

toulousej6104.jpg la détente aussi est très agréable   toulousej3004.jpg invité surprise

Un échange merveilleusement et réciproquement réussi. Un couple qui nous a acceuilli chaleureusement comme de vieux amis, ils sont passionnés et passionnants. Leurs parents, Jeannette et Roger, le sont aussi, sans compter la joie de vivre qu’ils diffusent. Nous n’avons pas vu les enfants de Pascale et Patrice mais sans aucun doute, la troisème génération sera « coulée dans le moule ». La maison est à leur image. Nous avons passé chez eux une très belle semaine malgré le temps pluvieux. Et je les crois quand ils rétorquent qu’eux aussi ont été grandiosement satisfaits de leur séjour chez nous et en visitant la Suisse romande (française), en large et en hauteur(s) !

toulousej5015.jpg        toulousej5009.jpg        placewilson.jpg
Place de la Daurade                             Pont Neuf                                    Place Wilson

 

devenumuse.jpg Musée des Augustins (autrefois couvent) 
                                                            toulousej3023.jpg Fondation Bemberg
 

 

toulouse011.jpg   toulouse035.jpg   toulousej3017.jpg   toulousej3019.jpg et  gargouilles au sol : toulousej3020.jpg

On a profité des moments d’éclaircies pour faire une ou deux promenades en vélo le long du canal retrouvé.

Canal du Midi
toulousej7004.jpg  toulousej7012.jpg  toulousej7022.jpg  toulousej4011.jpg

toulousej7031.jpg  toulousej7033.jpg  toulousej7016.jpg  L’Isle-sur-Tarn,  fondée en 1229, la plus vaste  place à couverts du Sud-Ouest, tout autour des ruelles en damier reliées par des « pountets »

Un soir nous nous sommes improvisés une soirée café-thèâtre au  :  www.3tcafetheatre.com
U
n endroit pas plus grand que le Point-Virgule de Paris. On vous reçoit et on vous fait asseoir une rangée sur deux. Quand c’est rempli jusqu’au fond, les spectateurs suivants sont intercalés dans les rangs laissés libres. Pas de bousculade et le tarif est le même pour tous, donc c’est intelligent! C’était une série de sketches assez marrants, originaux dans la mise en scème c’est le moins qu’on puisse dire.

Sur la route des bastides albigeoises
Nous avons parcouru la région, beaucoup de campagne et de vignobles, avec un immense plaisir. Nous aimons nous promener dans ces vieilles cités ou ces villages magnifiques. Carcassonne bien sûr, fabuleuse! Cordes-sur-Ciel : non moins belle! Gaillac aussi! Mais nous avons aussi été complètement conquis par la plus modeste Lisle-sur-Tarn. D »autres bien entendu que nous visiterons une prochaine fois et également hors saison car j’imagine pendant les vacances… la foule déambulant ! Aïe !
toulousej50591.jpg        toulousej7046.jpg      toulousej7053.jpg
Carcassonne                       Gaillac                  Cordes-sur-Ciel

Sète :
villeneuveavignon016.vignette dans FRANCE Toulouse toulousedpartste033.vignette villeneuveavignon003.vignette villeneuveavignon007.vignette

Sur la route du retour, nous nous sommes arrêtés à Sète que nous n’avions plus revisitée depuis … des lustres… dans une jolie chambre au-dessus du canal où sur le balcon une colombe peu craintive ne cessait de roucouler ! Un petit tour en ville sans oublier le port puis un excellent souper chez l’italien.

Le lendemain, route vers Villeneuve-les-Avignon où nous retrouvons Anouck qui descend justement sur Carcassonne. On dîne ensemble longuement sur une terrasse, c’est si agréable que l’on se se rend pas compte que le soir nous serons belles rouges (surtout sur le nez) ! Nous passerons encore trois jours à nous balader dans ce coin que nous aimons tellement.

villeneuveavignon029.jpg vue sur le Palais des Papes      villeneuveavignon037.jpg vue sur Villeneuve-les-Avignon

villeneuveavignon038.jpgavant le marché  toulousesteanouck014.jpg pendant … l’après a été censuré (involontairement)

Patrice nous avait réservé deux entrées au Centre de Blagnac, on y entre en « montrant patte très blanche », passeport, etc. On vous retire les appareils de photo, donc je n’en ai pas, à moins que j’en trouve une du Concorde sur la toile. La visite est un peu longue mais intéressante quand même. Ce qui m’a plu surtout c’est de monter dans ce fameux Concorde que j’avais tant admiré en vol. Mais si l’on m’avait invitée à bord pour un vol… je crois bien que je serais redescendue vite fait… c’est minuscule et à part les sièges (en cuir beige) réservés pour le Président de la République, il ressemble à une carlingue d’essai, un fuselage presque nu.

  260px-AirFranceConcorde un bec d’oiseau si beau en vol

AéroConstellation est une Zac toute dévolue à la construction et à la maintenance aéronautiques. Le nid de l’A380.
Elle a été créée en 1999 à l’initiative des communes de Blagnac Constellation, du District (devenu Grand Toulouse), du Département, de la Région et de l’Etat.
Ce site a été proposé par les collectivités locales pour accueillir l’usine d’assemblage de l’A380 lors de la recherche par Airbus du meilleur site pour l’implantation de l’usine. C’est ce vaste site (360 hectares) qui a gagné la compétition face à Hambourg.

Voilà encore une « bonne chose » qui a une fin. Heureusement, car s’il n’y avait pas de fin ce serait l’éternité et alors… on serait mort ! Profitons donc de nous faire plaisir, d’apprendre encore et de faire plein de rencontres passionnantes.

 

mes ouvrages |
masque |
La magie dans tous ses états. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | création tecktonik de teck-...
| Club 3 & 4 Roues de l'O...
| ASSO-RANDO-CLISCOUET56