Famille-Amis-Echanges-Aquarelles

28 avril 2019

Lectures 2019

zuppigerjeanpierre @ 11:00

Jean-Pierre Ryf , Le vieux monsieur à Venise : j’ai adoré ce petit livre d’un peu plus de 100 pages, comme tous les autres de Jean-Pierre d’ailleurs… A Venise, un vieil homme rencontre un autre homme ; au fil des rencontres la confiance s’installe et le vieux monsieur raconte sa vie, finalement dans l’espoir que ce dernier l’écrive. On voyage dans le Nord-Est de l’Algérie, on admire ses paysages superbes et sa capitale, passant des années 1962 puis à 2010.

Sa grande sensibilité, la qualité des mots choisis, m’émeut toujours. Voici quelqu’un de très cultivé qui pourtant aime beaucoup, simplement déambuler dans les rues des grandes villes pour se laisser surprendre. Y découvrir des choses ou des endroits nouveaux pour le plaisir de la surprise, de la curiosité satisfaite, l’étonnement et connaître. J’ai moi aussi le goût de visiter les cimetières (je pense à celui de Pointe-à-Pitre, notamment, si gai, visité il y a 20 ans et dans lequel on se sent bien) ainsi que l’an dernier, l’ancien paisible cimetière de Massiliergues dont vous trouverez des images un peu plus haut dans mes articles.  Jean-Pierre a une façon très personnelle et si fine de dire ou de décrire pourquoi il n’apprécie  pas certaines personnes ou ne cautionne pas certains événements, sans agressivité jamais. A la p. 57 une belle citation tirée des Mémoires d’Hadrien et celle-ci plus courte de Jean Guéhenno (que je ne connaissais pas) : « La vraie lecture commence quand on ne lit plus seulement pour se distraire et se fuir mais pour se trouver ».

Je n’ai que du bonheur à le lire et je vous recommande ses livres. Bien sûr, ceux sur  l’Algérie… ou « Tombeau pour mes chiens » qui est un petit bijou. Je  prends la liberté d’écrire que je le considère comme «un sage» .

Je dis souvent que « rien n’est parfait en ce bas monde»… oui, un court passage m’a « chiffonnée »… mais ça, je le garde pour moi seule, peut-être que je le lui dirai, si j’ai le plaisir de le revoir …

Perla Servan-Schreiber, Les promesses de l’âge (à 75 ans ma nouvelle liberté) : je vais en faire mon livre de chevet, pour un temps en tout cas. P. 157 : « Quoi que je fasse, mon ignorance restera insondable. J’ai le sentiment que tout ce qui est essentiel est mystérieux. Naître, aimer, mourir. Et c’est bien ainsi : la seule pratique utile est celle de l’acceptation, de l’ouverture à ce qui advient. Dire OUI, y compris à l’âge… »

Eric Fottorino, Dix-sept ans : Dans un moment choisi par une maman de 75 ans qui convoque  ses trois fils, elle leur confie son secret de jeunesse… beaucoup d’émotion dans cette subtile recherche d’amour entre un fils et sa mère qui arrivent difficilement, mais finalement à se REtrouver ; ce livre m’a beaucoup « parlé », évidemment !

Laisser un commentaire

mes ouvrages |
masque |
La magie dans tous ses états. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | création tecktonik de teck-...
| Club 3 & 4 Roues de l'O...
| ASSO-RANDO-CLISCOUET56