Famille-Amis-Echanges-Aquarelles

7 avril 2009

Arrivée sur l’Ile Maurice

Classé sous AFRIQUE Ile Maurice — zuppigerjeanpierre @ 0:40

Aujourd’hui 9 avril 2009 
Amélie Chérie a 5 ans on l’appellera ce soir par Skype (nous avons 2 h. d’avance ici). Donc, je voulais vous écrire que nous sommes partis avec Azad dans le sud de l’île qui est plus montagneux; c’est pourquoi on attendait que les nuages gorgés d’humidité et accrochés aux crêtes se dissipent plus sérieusement. Nous avons traversé Port Louis (la capitale) et avons pu constater qu’ici aussi les grandes villes sont toujours les points névralgiques de la circulation. Sur l’île, environ 1,300’000 habitants, une des densités d’habitants la plus élevée au monde paraît-il. Nous avons fait une halte à Curepipe pour y admirer son bel Hôtel de ville et faire un petit tour dans le marché. Vraiment pittoresque, c’est un aspect tout à fait authentique de l’Afrique.

grandbassi070.jpg     grandbassi083.jpg     p1100790.jpg     grandbassi059.jpg     grandbassi039.jpg

Ensuite, nous sommes montés à Trou aux cerfs grandbassi048.jpg qui est un cratère de volcan dont les pentes sont recouvertes d’une luxuriante végétation – comme partout ici – et d’où l’on peut admirer la Dame couchée, les Trois mamelles…  grandbassi050.jpg qui sont des collines rocheuses brousailleuses d’environ 600 m., peu boisées, dans lesquelles se royaument en grognant les cochonc marrons, soit des sangliers pas marrants. Nous avons vu aussi pas mal d’étranges libellules, brunes et dorées. Des camionnettes aussi, imaginez, et gaiement colorées. Elles vendent des glaces et vous appellent toutes par une musique sympa, toujours la même dans toute l’île mais on nous a déconseillé d’en manger sous risque de « tourista ».
  grandbassi045.jpg   p1100773.jpg

Ensuite nous avons continué sur Bois Chéri… ce sera pour demain, j’ai sommeil!

Alors, Bois Chéri, c’est un domaine magnifique (250 ha) qui à lui seul assure plus de la moitié de la production de thé noir de Maurice mais que l’on trouve dans les magasins chics de Paris (par ex. Mariage Frères). Les pousses de thé arrivent d’un autre endroit sur l’île et se plantent sur le domaine de Bois Chéri. Lorsque la plante est adulte, ce sont des femmes qui dès 5h. du mat et jusqu’à 13h. remplissent des sacs de 10 kg en ne cueillent que les trois feuilles du haut de la plante. A ce rythme là, ensemble, elles récoltent jusqu’à 40 tonnes par jour… oui, vous avez bien lu : 40 t. par jour ! feuilles aussitôt entassées sur pas plus de 20 cm d’épaisseur pour être déshydratées par un système de ventilation, plus loin, déchirées par des roues dentelées effrayantes, ensuite mises à fermenter durant 1h30 environ. Remises à sécher complètement, elles seront alors broyées et triées. Ca veut dire qu’elles sont amenées par un tapis roulant jusqu’à un rouleau plastifié sur lequel frottent de chacunde ses côtés des brosses qui provoquent une électricité statique: les brisures de feuilles sont alors séparées des veinures qui elles demeureront « scotchées » au cylindre… astucieux, non ?! Le thé qui en ressort est ensuite mis trois mois au repos pour développer tout son parfum. Le solde des veinures qui forment une couche homogène comme de paille, sera réutilisée semble-t-il comme engrais. Seulement après tout ce parcours, le thé sera, pour certains, parfumé à la gousse de vanille (soit disant) ou à la menthe, à la bergamote ou aux fruits exotiques. Le thé vert est un thé dont la fermentation a été stoppée.

Un peu plus loin, ce sont encore les femmes qui se trouvent à longueur de journée en sous-sol pour préparer les boîtes, surveiller la colleuse mécanique d’étiquettes et contrôler qu’en finalité les sachets fassent leur poids et soient présentables.

grandbassi094.jpg     grandbassi102.jpg     grandbassi095.jpg

Dans le domaine de Bois Chéri, près du « chalet » au bord d’un petit lac (réserve d’eau), je n’ai pas vu que du thé mais aussi (jusqu’à aujourd’hui sur l’île) les plus belles fougères arborescentes !

grandbassi103.jpg     grandbassi124.jpg     grandbassi110.jpg

 

 

 

maurice0951.jpg et j’ai dû venir jusqu’ici pour apprendre de quel bois on fabrique les cors des Alpes…  

maurice061.jpg l’arbre à (citrons?) 6 troncs   lemaurice054.jpg      maurice082.jpg     maurice107.jpg

Lundi nous sommes allés visiter le Jardin botanique à Pamplemousses qui est le plus ancien village de l’île. Des arbres rares: le Multipliant ou Banian dont certaines branches pendent comme d’énormes cordes pour s’enfouir dans le sol puis… repousser, le Quatre épices qui sent distinctement à la fois le clou de girofle, la cannelle, la muscade et le poivre, le Palmier-salade dont le coeur est une délicatesse en salade quand il atteint l’âge de 7 ans (il commence à être protégé malgré son prix), le Pied d’éléphant. D’autres arbres sont moins rares : le baobab, l’arbre à citrons… non pardon à six troncs, le palétuvier, l’arbre à saucisses (calebassiier) le frangipanier, l’élégant filaos qui borde toutes les plages dont il est censé retenir le sable (sorte de pins haut dont les aiguilles sont longues et fines). Par moment il pleuvait et ces arbres sont de vrais abris (si ça ne dure pas trop)… ici l’hiver débute, je vous le rappelle !

Nous avons vu aussi des nénuphars géants pouvant supporter le poids d’un bébé et dont la fleur est blanche le matin, rose l’après-midi et rouge le lendemain pour mourir au matin suivant. Leurs feuilles peuvent atteindre jusqu’à 3 mètres de circonférence. Le bassin de somptueuses fleurs sacrées, soit de beaux lotus dont les feuilles sont complètement imperméables (elles…).

maurice073.jpg     maurice040.jpg     maurice037.jpg     maurice097.jpg     maurice114.jpg et retour par la plage

De géantes tortues terrestres d’envrion 250 kg, des cerfs avec leurs biches et, veillant sur le parc, une vieille bâtisse coloniale du XIXème siècle, magnifique : le château Mon Plaisir… comme le chalet de mes belles vacances d’adolescente à Leysin.

Ensuite, Azad nous a emmenés visiter l’usine sucrière de Beau Plan, devenue musée il y aura 10 ans en juillet de cette année. Le musée est bien conçu, très ludique (les écoliers de l’île y vont régulièrement) car il nous apprend plein de choses (que j’oublie aussitôt… merci le Grand Alz). Les pires fléaux de l’île étaient au début des plantations : les rats et les sauterelles. Pour les éradiquer (pas complètement) : les musaraignes et les Martin. Pas les Paul Martin, l’oiseau au bec et pattes jaunes et à l’oeil vif. Mois, j’ai ramené du sucre noir et appris que la cassonnade n’est pas du sucre roux naturel mais du sucre blanc raffiné puis rôti… ZUT alors … pourquoi donc nos mères donnaientt-elles tant de valeur à cette cassonnade ? à creuser donc… et voici ce que j’ai trouvé :

la cassonade est bien du sucre de canne cristallisé extrait du jus de canne à sucre, aux cristaux bruns et irréguliers, assez parfumés.

  • La cassonade véritable contient 5% de sels minéraux et de matières organiques (gomme et cire) qui lui donnent sa couleur et son arôme de vanille et de rhum, (que je n’avais pas repéré) contrairement au sucre blanc qui contient 99,9% de saccharose.
  • lemaurice038.jpg     lemaurice041.jpg     lemaurice039.jpg    

    Ci-dessous une jolie recette que je ne résiste pas à partager avec vous les copines et copains ! Michèle:    ;-) )

     

  • Crème brûlée au foie gras et à la cassonade 
  • Pour 6 personnes : 

    Ustensiles : 

    • 6 petits ramequins individuels 
    • Un grand plat creux à bords hauts, pouvant aller au four et contenir tous les ramequins 
    • Un mixeur électrique vertical 

    Préparation 

    • Préchauffer le four à 160 °C. 
    • Disposer dans un bol la crème fraîche et le foie gras, débité en petits morceaux. 
    • Passer la préparation au mixeur vertical, jusqu’à l’obtention d’une crème bien lisse et homogène. Y incorporer progressivement les jaunes d’œufs, puis saler et poivrer le mélange. Bien mélanger en permanence. 
    • Beurrer les petits ramequins individuels et y répartir la crème au foie gras. 
    • Disposer ensuite les petits ramequins individuels dans un grand plat creux à bords hauts et y ajouter un fond d’eau afin de permettre une cuisson au bain-marie. 
    • Mettre le plat au four pour une cuisson d’environ 1 heure. 
    • En fin de cuisson, retirer le plat du four et retirer de celui-ci les petits ramequins individuels pour les laisser refroidir (environ 30 mn). Les mettre ensuite au réfrigérateur pendant 1h30. 
    • Peu de temps avant la fin de la réfrigération des crèmes brûlées, mélanger dans un petit bol les noisettes concassées avec la cassonade. 
    • Allumer le gril du four. 
    • Sortir les crèmes brûlées du réfrigérateur et les saupoudrer avec le mélange cassonade-noisettes. 
    • Disposer les petits ramequins individuels sur une plaque à pâtisserie et faire griller les crèmes brûlées pendant 30 secondes ; le temps de faire caraméliser la cassonade. 
    • Servir rapidement et bien chaud.
  • Deuxièmes impressions-

    p1100767.jpg     grandbassi043.jpg     grandbassi093.jpg     grandbassi078.jpg     mauricegrandbaie042.jpg    p1110069.jpg
    Hier nous avons fait en voiture tout un tour dans les villages et plages environnants: Triolet, Pointe aux piments, Grand Baie, Mont Choisy. Une épicerie incroyablement pittoresque… je vais y retourner. JB m’a offert deux jolis paréos que j’ai choisis ainsi que deux chemises « estivales » pour JP. C’est vraiment le dépaysement… et il fait toujours très chaud malgré la pluie qui est tombée comme des bassins que l’on vidaient. En un seul pas tu es trempé de la tête aux pieds en passant par l’intérieur… et cette « douche » n’arrive pas à nous refroidir. En fin d’après-midi, nous prenons notre courage à deux mains ainsi que les guidons de nos vélos pour aller nous baigner. JP était derrière et paraît-il un peu inquiet quand il voyait les gros bus rouges pressés et fumant me frôler. Moi je me cramponnais… Je ne vous en dis pas beaucoup plus aujourd’hui car j’ai besoin de m’imprégner davantage de ces atmosphères pour vous les décrire.

    C’est ce que j’aime dans les voyages… m’imprégner (à sec de préférence) !

    Voyage et arrivée, pemières impressions :

    maurice1006.jpg       maurice1008.jpg       maurice1007.jpg 
    Le voyage s’est parfaitement déroulé et ne nous a pas paru trop long avec cette escale bienvenue à Francfort. Trois sièges pour deux… c’était bien. Nous avons atterri à l’aéroport de Plaisance vers 6 h. du matin sans avoir rien vu du bas, de là-haut. Azad, notre chauffeur est là souriant et tranquille. Immédiatement, il fait chaud, bien chaud! Des gouttes perlent déjà sur mon front et coulent sur mes paupières… wouaouh… et cela va durer trois jours complets! C’est la touffeur moite! Tout est vert, de hautes montagnes avec des sommets comme taillés au couteau et voilés de nuages gris chargés d’humidité sur fond de ciel bleu acier. Ciel africain! Par moments, de chaque côté de la route, sur la terre rouge, des allées vertes tranchent très joliment. Des personnes sont là-bas dans le pré… ce sont nos premiers travailleurs de champs de cannes à sucre. Sur la route, ça roule à gauche… purée! et ils vont vite et se faufilent. Mon coeur se soulève à certains carrefours et JP n’est pas plus rassuré. Enfin nous arrivons une petite heure plus tard à la maison de Jean-Bernard qui nous attend avec les croissants, les jus de fruits, le café et tutti quanti ! Nous ne sentons pas trop la fatigue et bavardons longuement. Je cool… je fonds… au propre comme au figuré !

    Le lendemain nous restons à la maison et faisons connaissance de tout son petit monde : Cynthia, Angélique, Gwendoline et Sandra. Durant deux jours on les confond un peu et puis on s’habitue et on ne comprend plus comment on a pu hésiter. Elles sont adorables et se partagent les tâches ménagères selon les jours et avec le sourire, toujours. Il y a aussi les deux amis à 4 pattes de JB : Tidoux et Copine. Le soir nous avons droit à un délicieux souper, sans oublier les excellents fromages français. Nous passons une partie de la soirée à parler de nos amis val d’illiens et de tant d’autres choses. JB est intarissable tant sa vie a été passionnée et passionnante. Dans le jardin, il jette du riz chaque matin et c’est magnifique de voir ces jolis oiseaux rouges, oranges ou jaunes mêlés aux pigeons, tourterelles et autres moineaux, égayer l’épais tapis vert. JP va ceuillir une papaye sur l’arbre pour « exotiquer » notre petit déjeuner. 

    maurice1016.jpg   lemaurice002.jpg   grandbassi036.jpg hibiscus pour Patrick  lemaurice007.jpg papayes

    Nous sommes à 5 min. à pied de la plage de Trou-aux-Biches. On n’ose pas prendre les vélos de suite car la circulation est dense et fanstaisiste… et au bas il y a un carrefour!!! nous préférons le coup de soleil en marchant que le coup du lapin… une « pinède » de filaos précède la plage de sable presque blanc. L’eau n’est pas si claire qu’aux Maldives et paraît moins chaude… bon il fait si chaud que peut-être nos corps brûlants ont-ils vraiment du mal … car une fois dedans c’est parfait. Peu ou pas de poissons pour le moment, en tout cas pas des jolis faut bien le dire. La barrière de corail n’est pas loin, à environ 200 mètres et provoque de jolis petits rouleaux de vagues.

    30 mars 2009

    Bientôt sur l’Ile Maurice

    Classé sous SUISSE — zuppigerjeanpierre @ 21:56

    Mercredi matin 7h30 nous quitterons la maison pour quelques vingt heures de voyage dont 13 de vol avec escale à Francfort.

    Bien sûr que je me réjouis de voir ces beaux paysages iliens si différents, de connaître enfin ces gentils mauriciens, d’être enveloppée par cette tiédeur constante, de voir du bleu turquoise autrement que sous les tas de neige… c’est juste que nous ne serons pas de la partie pour les 5 ans d’Amélie et les 2 ans d’Alicia, ni pour fêter Pâques avec elles et que ça me serre un peu le coeur. Mais comme je l’ai écrit ci-dessous, le bonheur…

    Par contre nous serons de retour pour le baptême d’Alicia et l’anniversaire de notre fille chérie qui fêtera ses … ah! t’as cru que je le dirai hein ? bien non ! On va f’êter, un point et c’est pas tout mais c’est l’important !

    26 mars 2009

    Réflexion ou pensée

    Classé sous SUISSE — zuppigerjeanpierre @ 0:15

    Lu l’autre jour, je ne sais plus où… mais la phrase, elle,  je ne l’oublierai pas !

    Le bonheur est fait de tant de pièces qu’il en manque toujours une !

    Et vous z’ôtres… qu’en pensez-vous ?
    Allez ! bisous et bonne nuit !

    24 mars 2009

    Texte complètement repris du blog de Jean-Pierre Ryf (en lien)

    Classé sous SUISSE — zuppigerjeanpierre @ 0:03

    Je reprends entièrement ce texte et ce sera la seule fois que je procéderai de la sorte, mais c’est pour vous donner le ton… visitez ce blog, vous vous sentirez plus intelligent !

    Les integrismes

    L’actualité de ces derniers jours nous a donné quelques exemples de décisions absolument contestables:
    -les propos du Pape sur les effets négatifs du préservatif
    -l’excommunication au Brésil de la mère de la jeune fille,la petite fille,devrait on dire, violée par son beau père
    -la condamnation en Arabie Saoudite d’une veuve de 75 ans à la flagellation pour avoir reçu deux jeunes gens sans la présence d’un homme.

    Ces faits ont donné lieu dans divers quotidiens à des chroniques très intéressantes de Caroline Fourest:: »L’évangile selon l’âge de pierre ». Le Monde
    http://www.lemonde.fr/opinions/ar…

    Frederic Lenoir: »Il faut excommunier Jésus. » Le Monde
    http://www.lemonde.fr/opinions/ar

    La Veuve syrienne divise l’Arabie Saoudite. Le Figaro.
    http://www.lefigaro.fr/international/2009/03/18/01003-20090318ARTFIG00090-une-veuve-syrienne-divise-l-arabie-saoudite-.php

    18 mars 2009

    Dernières journées à ski : magnifiques !!!

    Classé sous SUISSE — zuppigerjeanpierre @ 0:05

    lescrosetsdu1113mars2009020.jpg   
    Contrairement à notre premier séjour, celui-ci a été tout à fait bien réussi: de la neige fraîche comme en décembre, un soleil dardant de tous ses rayons et une température clémente. Nous nous sommes baladés de haut en bas et de bas en haut, en long et en travers, avec immense plaisir. Vers les dix heures, le café sur la terrasse au soleil dans ce cadre superbe, c’est divin! Une phrase me revient : « Le bonheur est fait de tant de pièces qu’il en manque toujours une ou deux » ! Mais là, franchement, pendant quelques instants il n’en manque aucune. D’autant plus que nos avons passé de très bons moments avec nos amis.

    lescrosetsdu1113mars2009008.jpg  lescrosetsdu1113mars2009034.jpg  lescrosetsdu1113mars2009026.jpg  lescrosetsdu1113mars2009011.jpg  lescrosetsdu1113mars2009045.jpg

    Maintenant, il va falloir penser « plage » … si j’ose encore m’y montrer sur la plage… ? et dès demain partir à la recherche d’un nouveau costume de bain. Je ne sais pas s’ils en confectionnent pour les mamies, à col roulé et armature renforcée… ?

    1...102103104105106...112

    mes ouvrages |
    masque |
    La magie dans tous ses états. |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | création tecktonik de teck-...
    | Club 3 & 4 Roues de l'O...
    | ASSO-RANDO-CLISCOUET56