Famille-Amis-Echanges-Aquarelles

28 août 2008

Mt-Tremblant et Lac Vert avec les Züttel

Classé sous CANADA Le Québec — zuppigerjeanpierre @ 18:08

Dans les Basses Laurentides, du côté de Rawdon nous partons 3 jours au chalet des Marion, au bord du Lac Vert, à St-Alphonse de Rodriguez
1erjourlacvert059.jpg   1erjourlacvert056.jpg   1erjourlacvert043.jpg
c’est très joli et confortable mais je ne supporte pas l’odeur fétide de l’eau du lac qui coule aux robinets et à la douche du chalet. En tout cas je ne pourrais pas m’y baigner même si l’eau était plus tempérée…

 Nous découvrons l’accent québecquois si sympathique chez nous… mais ici, au fond d’un supermarché… (sans vouloir faire des vers) : faut s’accrocher! Ben mé zamis… nouz’aôtres on n’é ben minus vouâ-tu !!!

Le lendemain, en route, on s’arrête à une cantine et je commande en français un hamburger, on me répond, toujours en français, SK ti veux-tu une liqueur ? me pensant déjà acclimatée et ne souhaitais donc qu’un simple « breuvage »… en fin de compte, on me demande et plus du tout en français si : « all dress«   ? !!! YES !!!!!!! tout ceci pour 12 piastres (ici on ne compte pas en $) ! Ben voilà, faut pas mourir le matin…  on a bien rigolé, hein Fanfouet ?
Lac Vert   monttremblant004.jpg

LA station de ski des québequois. Le lendemain nous avons fait à pied une grande balade dans le Domaine de Monte-à-Peine-et-des-Dalles…. faut être au Québec pour voir des appellations de ce genre… hi hi hi !

monttremblant2013.jpg monttremblant040.jpg monttremblant027.jpg monttremblant2002.jpg

Des passerelles de bois géniales, des ponts vertigineux au-dessus des cascades, des marais, des champs de blé comme dans le Jorat mais plus grands… que oui… des sous-bois étonnamment sans cris d’oiseaux ou très peu, un écureuil gris, quelques champignons et beaucoup de baladeurs pour ce parcours payant, en piastres sonnantes)!

cascadesmontepeine20481.jpg

Au loin par dessus la rivière, des forêts, de basses collines à perte de vue. Comme animal sauvage, aucun ours ni orignal à portée, seule une biche au bord de la route a pris la pose en attendant que sa copine arrive… pas vraiment farouche! A part cela, en marchant, ces forêts semblent un peu « mortifères »… j’sais pas si le terme est juste mais vous qui me connaissez vous comprendrez ce que j’entends par là ?!    

20 août 2008

Montréal – Stade olympique, balade en vélo

Classé sous CANADA Le Québec — zuppigerjeanpierre @ 19:09

Aujourd’hui, mercredi 3 septembre 2008 :

MON, enfin notre, fils fête ses 38 ans!!! C’est toujours une triste journée lorsque je ne peux passer un moment avec l’un de mes enfants le jour de son anniversaire! Bref! nous sommes allés en voiture visiter le Parc Olympique/Tour de Montréal appelée aussi « L’Observatoire ». Nous n’avons jamais vu un stade si grandiose, pensez : 65’000 places! Il y a même, entre piscine olympique et autres plus petites, une piscine spécialement pour plongeurs, elle fait 15 m. de profond: impressionnant. Décidé en 1970, ce stade fut opérationnel, ainsi que le village des athlètes (2 immeubles élégants de 19 étages chacun, dont 2 étages de commerces, reliés au stade par un tunnel, sécurité oblige) pour les JO de 1976.

biodmeetjardinbotanique065.jpg le stade olympique avec son mât  stadeolympiqueetbiodome002.jpg  soutien du toit (qui fut) amovible  stadeolympiqueetbiodome039.jpg intérieur du stade    

vélodrome en casque cycliste   le vélodrome, en forme de casque de cycliste       avlolestehlne018.jpg partie de port        

stadeolympiqueetbiodome058.jpg Symbole de l’Expo universelle de 1967, la sphère de l’architecte visionnaire Buckminster Fuller marque un moment capital dans l’Histoire de l’architecture contemporaine. Il s’agit du plus important bâtiment de ce type au monde. Sa structure reproduit plus de 75 % de la sphère. C’était le pavillon des Etats-Unis.

Ensuite nous sommes allés aux abords de la Biosphère, fermée à cette heure là. Le bâtiment, enfin l’édifice est beau en lui-même sous le ciel bleu, mais pas sans me rappeler le planétarium de Bruxelles (qu’en penses-tu Chupinette?). Nous ne l’avons pas visitée puisqu’elle fermait à 18h. mais nous l’avons admirée et dans le parce avons rencontré notre troisième animal sauvage : une magnifique marmotte d’environ 3 à 4 kilos broutait le trèfle en me lorgnant cordialement du coin de l’oeil. A un mètre seulement: une marmote… faut venir ici à Montréal pour réussir à en voir une de près… car aux pieds des Dents-du-Midi faut les jumelles!!!

Regardez, Amélie et Alicia chéries comme ils sont mignons ces petits animaux qui peuplent la ville ! 

vieuxquebec062.jpg une jolie grosse marmotte    écureuil un petit écureuil gris

16 août 2008

Montréal – L’île des soeurs (premiers jours)

Classé sous CANADA Le Québec — zuppigerjeanpierre @ 17:44

Depuis notre arrivée il fait beau et chaud. Très chaud même ces derniers jours.

Nous sommes super bien installés dans l’appartement de Nicole et Marcel, au 8ème étage d’un grand immeuble. A chacun sa salle de bain, comme à la maison, ça c’est vraiment le truc en faveur de la paix dans le couple… De notre huitième étage, nous avons, surtout le soir avec les lumières de la ville, au-dessus d’une bordure d’arbres, une vue extraordinaire sans voisins directs. Dans les ascenseurs, c’est donc vrai : pas de 13 ème étage!

gladys050.jpg  montral2ezuttel006.jpg  montral2ezuttel011.jpg  montral2ezuttel008.jpg  
l’appartement à l’Ile des Soeurs

A peine arrivés, nous sommes partis en pédalant pour découvrir notre petite « île des soeurs » flottant modestement sur les flancs de sa très grande soeur, l’île de Montréal, sur le grandiose St-Laurent. Elle verdoyante et peuplée de presqu’autant d’écureuils que de personnes. Nous trouvons adorables beaucoup de façades de maisons, fleuries, colorées, décorées toutes différemment. L’île est tranquille, coquette, juste traversée par une avenue principale. Beaucoup de stop « arrêts », la circulation y est aisée. Rapidement nous vaincrons le « mal de cul » et pédalerons bien plus loin jusqu’aux îles Ste-Hélène et Ste-Anne, au milieu du St-Laurent. Ici une estacade… fait presque 3 kilomètres…  on nous l’a con seillée comme « raccourci » mais comme on avait pédalé dix fois cette distance avant, ce fut DUR, dur !!! 

avlolestehlne005.jpg pas loin de 30 km à vélo de jour-là  avlolestehlne040.jpg  le casino de Montréal

Un quartier commercial très tranquille dans lequel on trouve deux supermarchés, un opticien, une banque, une pharmacie, des restos et… un « esse à cul« … vous voyez pas ? Ben voilà, chez nous on donne des abréviations aux services, aux départements, aux sociétés; ici, on rallonge l’abréviation! Donc je disais que dans ce quartier on trouve un ou une SAQ (comment vous prononcez, hein ?) c’est un magasin (monopole d’Etat) qui vend des vins et des alcools de toutes sortes. En dix minutes avec le vélo, c’est facile, nous sommes au centre commercial, mais le retour avec les bouteilles… faut limiter! Enfin, c’est de la blague, on a la voiture de Marcel et son GPS. Une découverte pour nous. Je puis vous affirmer qu’ici c’est un trésor à ne pas négliger. Nous sortons et rentrons de ville comme de vrais montréalais, mais sans lui… mes aïeux !!!

 Jeudi 4 septembre: Nous sommes allés au Musée des Beaux-Arts de Montréal contempler, faut le dire, l’exposition sur YSL (Yves St-Laurent). Cette exposition a été préparée de son vivant – une riche idée – il était initialement prévu qu’elle « tourne » de par le monde. Toutefois, depuis son décès, en juin 2008, sa famille ne l’autorisera pas. Montréal sera donc la seule ville à avoir bénéficier de cet honneur, de ce beau privilège. Pour une fois que nous étions au bon moment à la bonne place! C’était intéressant, et MAGNIFIQUE! J’ai adoré (sauf les années 65-70) revoir quelques robes dont – à mon âge certain – on se souvient avoir vues! Surtout une de mes tenues préférées et dont j’ai eu l’immense satisfaction de savoir portée par Nicky de St-Phalle. Mais voyez plutôt les liens ci-dessous si le coeur vous en dit.

www.mbam.qc.ca/micro_sites/ysl/expo_fr.html

www.fondation-pb-ysl.net/site/Accueil-264.html

Ensuite, après un petit pic-nic en compagnie d’une vache plus vraie que nature (malgré le manque de cornes), nous sommes allés faire notre première descente dans les entrailles de Montréal.  

 musedesbeauxartsetvillesouterraine009.jpg une jolie vache…  YSL expo YSL  Les dessous de la ville ville souterraine

Que de boutiques, magasins, fast-food, cafétérias en tous genres. On a bien tourné en rond, montés d’un côté pour redescendre aussitôt de l’autre, pensez, environ 30 km. et pas tout droit ! Nous n’avons rien acheté excepté bouquins pour nous et deux disques pour Amélie et Alicia (chez Archambault), une espèce de FNAC. Telles deux taupes, n’y voyant plus guère, nous sommes ressortis à la nuit tombante pour aller boire un demi de sangria sur une terrasse. C’était beau toutes ces tours illuminées avec leurs jeunes cadres dynamiques (féminim et masculin) qui en descendaient allégrement, cette température estivale, l’ambiance joyeuse de la terrasse et l’animation des rues. Quand la serveuse a apporté à Jean-Pierre son verre rempli « raz bord »… elle lui a dit : « faut tirer un bon coup et après c’est bien« . Il s’est senti tout chose … j’ai ben vu mon gars ! C’est trop facile !!!

Les jours suivants
Les gens sont plutôt très tranquilles en ville de Montréal, même dans le métro… mais lui il file, sans conducteur, à une allure mez’amis, de la folie. Impressionnant, j’ai presque peur!

Après avoir passé la journée à Montréal où il faisait une cuite pas possible, j’ai trempé mes pieds comme presque tout le monde dans le joli bassin du port pendant que JP reprenait son souffle, à l’ombre. Le soir on est allé manger, sur notre île, dans un resto assez sympa. Tu vas avec ta ou tes bouteilles de vin (adresse donnée par Marcel), la première fois ¸a fait bizarre quand le garçon vient avec son tire-bouchon et te sert (bine sûr sans te faire déguster), c’est rigolo! C’était bon. Mais la farce… nous attendait au retour, on a dû se « farcir » les 8 étages à pied. Deux ascenseurs en panne. On a bien digéré le souper. Puis une heure plus tard sirène d’alarme dans tout l’immeuble. Tout le monde dehors. Les pompiers (trois beaux camions…). Pour rien en fait, juste un gars fâché de ne plus avoir d’ascenseur et qui a tiré l’alarme! On est tous (ceux qui avaient pu sortir) remontés… par les escaliers !!!  Mais peu de contacts entree les gens pressés de rentrer chez eux. Etonnant… enfin y’en avaient en « robe de chambre » alors peut-être qu’ils ne se sentaient pas à l’aise…

13 juillet 2008

Echange avec L’Alsace : Colmar, Strasbourg, Kaysersberg

Classé sous FRANCE Alsace — zuppigerjeanpierre @ 0:29

kaysersberg091.jpg   kaysersberg078.jpg   kaysersberg072.jpg   kaysersberg063.jpg

Lundi 31 août 2009 :
Je me rends compte que j’ai laissé en plan cette escapade en Alsace qui remonte à juillet 2008 ! Dommage, car nous avions eu du plaisir à revisiter Colmar, parcourir les jolis villages enfouis au milieu des vignes. On ne se lasse pas de ces vieilles façades à colombages et de leurs belles fenêtres fleuries. Nous avons également découvert Strasbourg, j’ai beaucoup beaucoup aimé cette ville et surtout son quartier de La Petite France, le bord du canal de l’ILL. Strasborg a été construite sur la rive gauche du Rhin et c’est le chef-lieu de l’Alsace. Elle abrite bien sûr la Cour Européenne des Droits de l’Homme, entre autres. J’ai aimé aussi visiter Kaysersberg (village du Dr Albert Schweizer) c’est presque un grand et beau musée à ciel ouvert ! L’échange avait été très sympathique avec ce jeune couple et leurs deux enfants mignons, tombés en amour pour Mina.

30 avril 2008

Passage en Ardèche, puis Toulouse

Classé sous FRANCE Ardèche,FRANCE Toulouse — zuppigerjeanpierre @ 2:40

Ardèche

p1040241.jpg  vilainecontreprtrie.jpg  Passage en Ardèche, puis Toulouse dans FRANCE Ardèche lardchelabeaume.vignette  eglisedelabeaume.jpg
En descendant sur Toulouse, nous nous faisons plaisir en nous arrêtant deux jours très agréables en Ardèche, toujours aussi jolie malgré la pluie.

Nous sommes arrivés hier soir vers 20h au mas St-Alban. 30 km de route sinueuse à souhait dans un très beau paysage provençal comme j’aime : sauvage, plutôt sec dans une terre rougeâtre de laquelle émergent des buissons vibrants de couleur gris-vert, quelques touffes de genêt jaune pétant en début de floraison s’élancent, des romarins vert bouteille avec leurs fleurs mauves, des cailloux ocres, des splendides pans de murets anciens en pierres sèches et grises forment par endroit de petits appuis ou de petites terrasses à cette végétation basse. Entre tout cela, éparpillés, les tronc noirs de certains arbres aux feuilles renaissantes d’un vert tendre lumineux et par ci par là un cyprès vert bleuté presque noir donne du relief à ce panorama. Le mas St-Alban est un gîte rural de « 3 épis » au détour d’un long chemin étroit dans cette belle campagne. On croit arriver « au bout du monde » et deux voitures ne peuvent se croiser qu’à condition d’une brèche dans la végétation ou dans les murets. Devant, un poulailler avec bien sûr quelques poules, un coq « italien » me semble-t-il, deux canards bleu nuit magnifiques, un faisan et sa madame, un gros lapin « écaille de tortue » s’approchent du treillis pour voir de près si nous paraissons sympas. Sur la droite, un âne indifférent et deux petits chevaux couleur caramel nous regardent en coin en machouillant. Plus bas, quelques chèvres et un bouc dont quelques effluves légères de son parfum typique flottent dans l’air envrionnant. 

Le côté « nature sauvageonne » est accentué par un temps maussade mais ne perd rien de ses charmes. Nous découvrons, à pied par les sentiers boisés, caillouteux et glissants, encore un autre village : Labeaume. Ah… c’est trop mignon! Il s’y déroule, en juillet un festival de musique(s) : classique, jazz, moderne. Certains concerts sont donnés au bord de la rivière, cela doit être féérique. Je me réjouis d’y assister une fois quand nous ne serons pas ailleurs en voyage.

Toulouse et Castanet Tolosan

toulousej5019.jpg toulouse026.jpg La ville rose de Claude Nougaro est belle. Des ruelles très animées, beaucoup de jeunesse, les bords du canal: romantique à souhait. Vivante, authentique me semble-t-il : humaine, quoi!

Qu’il est loin mon pays, qu’il est loin                                                  
Parfois au fond de moi se raniment
L’eau verte du canal du Midi
Et la brique rouge des Minimes  
O mon païs, ô Toulouse, ô Toulouse 
             

toulousej6011.jpg
 maison de famille qui fleure bon le bonheur  jeannetterogerpascaleetpatrice.jpg 

 

toulousej6104.jpg la détente aussi est très agréable   toulousej3004.jpg invité surprise

Un échange merveilleusement et réciproquement réussi. Un couple qui nous a acceuilli chaleureusement comme de vieux amis, ils sont passionnés et passionnants. Leurs parents, Jeannette et Roger, le sont aussi, sans compter la joie de vivre qu’ils diffusent. Nous n’avons pas vu les enfants de Pascale et Patrice mais sans aucun doute, la troisème génération sera « coulée dans le moule ». La maison est à leur image. Nous avons passé chez eux une très belle semaine malgré le temps pluvieux. Et je les crois quand ils rétorquent qu’eux aussi ont été grandiosement satisfaits de leur séjour chez nous et en visitant la Suisse romande (française), en large et en hauteur(s) !

toulousej5015.jpg        toulousej5009.jpg        placewilson.jpg
Place de la Daurade                             Pont Neuf                                    Place Wilson

 

devenumuse.jpg Musée des Augustins (autrefois couvent) 
                                                            toulousej3023.jpg Fondation Bemberg
 

 

toulouse011.jpg   toulouse035.jpg   toulousej3017.jpg   toulousej3019.jpg et  gargouilles au sol : toulousej3020.jpg

On a profité des moments d’éclaircies pour faire une ou deux promenades en vélo le long du canal retrouvé.

Canal du Midi
toulousej7004.jpg  toulousej7012.jpg  toulousej7022.jpg  toulousej4011.jpg

toulousej7031.jpg  toulousej7033.jpg  toulousej7016.jpg  L’Isle-sur-Tarn,  fondée en 1229, la plus vaste  place à couverts du Sud-Ouest, tout autour des ruelles en damier reliées par des « pountets »

Un soir nous nous sommes improvisés une soirée café-thèâtre au  :  www.3tcafetheatre.com
U
n endroit pas plus grand que le Point-Virgule de Paris. On vous reçoit et on vous fait asseoir une rangée sur deux. Quand c’est rempli jusqu’au fond, les spectateurs suivants sont intercalés dans les rangs laissés libres. Pas de bousculade et le tarif est le même pour tous, donc c’est intelligent! C’était une série de sketches assez marrants, originaux dans la mise en scème c’est le moins qu’on puisse dire.

Sur la route des bastides albigeoises
Nous avons parcouru la région, beaucoup de campagne et de vignobles, avec un immense plaisir. Nous aimons nous promener dans ces vieilles cités ou ces villages magnifiques. Carcassonne bien sûr, fabuleuse! Cordes-sur-Ciel : non moins belle! Gaillac aussi! Mais nous avons aussi été complètement conquis par la plus modeste Lisle-sur-Tarn. D »autres bien entendu que nous visiterons une prochaine fois et également hors saison car j’imagine pendant les vacances… la foule déambulant ! Aïe !
toulousej50591.jpg        toulousej7046.jpg      toulousej7053.jpg
Carcassonne                       Gaillac                  Cordes-sur-Ciel

Sète :
villeneuveavignon016.vignette dans FRANCE Toulouse toulousedpartste033.vignette villeneuveavignon003.vignette villeneuveavignon007.vignette

Sur la route du retour, nous nous sommes arrêtés à Sète que nous n’avions plus revisitée depuis … des lustres… dans une jolie chambre au-dessus du canal où sur le balcon une colombe peu craintive ne cessait de roucouler ! Un petit tour en ville sans oublier le port puis un excellent souper chez l’italien.

Le lendemain, route vers Villeneuve-les-Avignon où nous retrouvons Anouck qui descend justement sur Carcassonne. On dîne ensemble longuement sur une terrasse, c’est si agréable que l’on se se rend pas compte que le soir nous serons belles rouges (surtout sur le nez) ! Nous passerons encore trois jours à nous balader dans ce coin que nous aimons tellement.

villeneuveavignon029.jpg vue sur le Palais des Papes      villeneuveavignon037.jpg vue sur Villeneuve-les-Avignon

villeneuveavignon038.jpgavant le marché  toulousesteanouck014.jpg pendant … l’après a été censuré (involontairement)

Patrice nous avait réservé deux entrées au Centre de Blagnac, on y entre en « montrant patte très blanche », passeport, etc. On vous retire les appareils de photo, donc je n’en ai pas, à moins que j’en trouve une du Concorde sur la toile. La visite est un peu longue mais intéressante quand même. Ce qui m’a plu surtout c’est de monter dans ce fameux Concorde que j’avais tant admiré en vol. Mais si l’on m’avait invitée à bord pour un vol… je crois bien que je serais redescendue vite fait… c’est minuscule et à part les sièges (en cuir beige) réservés pour le Président de la République, il ressemble à une carlingue d’essai, un fuselage presque nu.

  260px-AirFranceConcorde un bec d’oiseau si beau en vol

AéroConstellation est une Zac toute dévolue à la construction et à la maintenance aéronautiques. Le nid de l’A380.
Elle a été créée en 1999 à l’initiative des communes de Blagnac Constellation, du District (devenu Grand Toulouse), du Département, de la Région et de l’Etat.
Ce site a été proposé par les collectivités locales pour accueillir l’usine d’assemblage de l’A380 lors de la recherche par Airbus du meilleur site pour l’implantation de l’usine. C’est ce vaste site (360 hectares) qui a gagné la compétition face à Hambourg.

Voilà encore une « bonne chose » qui a une fin. Heureusement, car s’il n’y avait pas de fin ce serait l’éternité et alors… on serait mort ! Profitons donc de nous faire plaisir, d’apprendre encore et de faire plein de rencontres passionnantes.

 

1...112113114115116

mes ouvrages |
masque |
La magie dans tous ses états. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | création tecktonik de teck-...
| Club 3 & 4 Roues de l'O...
| ASSO-RANDO-CLISCOUET56