Famille-Amis-Echanges-Aquarelles

18 mars 2018

Balade du dimanche

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 22:21

Des amis nous ont suggéré une petite balade agréable jusqu’à l’Oppidum de Gaujac, à moins de 10 km de la maison. Sous un ciel chargé avec parfois quelques gouttes de pluie ou de bons rayons de soleil, nous avons grimpé jusqu’à l’entrée de cet oppidum à travers la forêt sur un chemin croisant un de ceux faisant partie des « chemins de Compostelle », il est situé à une hauteur vertigineuse de 270 m. sur la colline Saint-Vincent.

On y trouve les vestiges du temple érigé pour Apollon et sa soeur jumelle Artémis en l’an 40 / 20 av. JC ! On voit encore très bien les dalles qui entouraient ce temple et un reste d’escalier. Les thermes romains de Gaujac, sur ce site sont impressionnants, on s’imagine dans un bassin d’eau chaude devant ce paysage magnifique ! Un tremblement de terre a en grande partie détruit ces thermes vers la moitié de IIIe s. Au Ve siècle, les populations fuyant les Wisigoths y trouveront refuge. Au XIIe siècle, un petit village s’installe. Il semble que les derniers occupants aient été des tailleurs de pierre, dans le but de les revendre, la vie était dure aussi à cette époque-là.

DSC_5758 DSC_5759 DSC_5764 DSC_5767 DSC_5770 DSC_5772 DSC_5773

8 mars 2018

Un éreintant après-midi administratif… bien français !

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 19:19

Partie pour 14h00 chez le chirurgien afin de faire le point avec  lui, me voilà dans une salle d’attente bondée. Au bout de quart d’heure un jeune homme  m’invite à passer dans une petite chambre pour prendre des mesures orthoptiques. Après m’avoir instillé quelques gouttes dans les yeux, il commence son examen :des images originales, très colorées, kaléidoscopiques s’offrent à mes mirettes au travers de ces trois appareils différents. Ensuite de cela il m’installe dans une autre chambre sombre pour attendre le médecin. J’attends une demi-heure… il arrive, il reprend quelques mesures au moyen d’un autre appareil et me dis à bientôt donc à la clinique le matin à 7h30 par l’entrée de nuit car mon ophtalmo sera présent et doit ensuite remonter à son cabinet à Uzès :  pouf ! 135 euros de moins…

Une heure et demie plus tard je suis juste juste pour arriver à mon rendez-vous chez l’anesthésiste – non sans avoir parcouru 300 mètres pour entrer dans un autre immeuble –  (moi qui pensais avoir le temps de manger un sandwich et prendre un café entre les deux) que nenni… là, j’attends mon tour pendant 10 min. Je remplis tout un formulaire A4 de deux pages et je refais la queue pour le rendre à la réceptionniste. Je paie 90 euros…

Voilà… je peux m’en aller pour… passer maintenant à un autre bâtiment. Contente je suis en deuxième position ! Mais… la dame me tend deux numéros : 73 et 74… pourquoi ? parce que vous allez être opérée des deux yeux… vous remplissez ce formulaire (j’ai déjà tout dit dans le précédent formulaire de l’anesthésiste) et vous attendez votre tour… ! On n’est qu’au numéro 62… Je ne comprends pas, ce sera mon tour au 73, pour le 74 devrais-je repasser la porte en sens inverse et rentrer à nouveau par la même ou ce sera une porte à côté ?… Ah ! GRRR… Et JP le pauvre, qui piétine…

Une fois à l’intérieur, la dame souriante remplit encore de nombreux papiers qu’elle photocopie et plie soigneusement pour les enfiler dans les enveloppes, imprime des pages A4 de chiffres à coller sur ces immenses enveloppes oranges, deux par œil SVP ! Je me souviens des débuts de l’ordinateur lorsqu’on nous disait : « ce sera génial, on utilisera beaucoup moins de papier ! »  Un gros gag ! Une heure plus tard, me voilà libérée de ces fastidieux préparatifs, je suis fourbue, la tête me tourne, j’ai rien mangé, je suis shootée à l’administratif ! Devant moi il y avait un monsieur handicapé et encore plus vieux que moi, il n’en pouvait plus et on ne lui parlait pas très gentiment parce qu’il avait de la peine à comprendre tout ce cirque… uit…

Appréciez, amis Suisses, les commodités que vous offrent vos médecins, les hôpitaux et les cliniques, certes plus chers… quoique…

3 mars 2018

EXPOSITION d’aquarellistes amateurs à Saint-Hilaire-de-Brethmas

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 19:16

IMG_8470 groupe (1) IMG_8467 bis 20180302_182734  20180302_184729 20180302_184724 20180302_190605 20180302_183507 20180302_183455

Une très jolie exposition bien préparée, selon le petit discours de Dominique… c’est lui qui en a eu l’idée et l’a soumise à Bernard. Vraiment sympathique ce vernissage qui m’a donné l’occasion de revoir avec beaucoup de plaisir mes « collègues du mercredi » et de certains stages, pas revus depuis plus d’un an ou davantage. Tous nous avons fait des progrès et c’était joli d’admirer certaines aquarelles de qualité sur lesquelles j’ai parfois entendu soupirer…  Finalement, nous n’avons pas à rougir de nos peintures car de ce que j’ai pu voir dans d’autres expositions, certaines des nôtres les valent largement… Hélas, notre Maître Bernard Völlmy était retenu au lit par la grippe et ce fut fort regrettable car il avait de quoi être fier ! Son enseignement patient est une source de bonheur pour nous tous… et le sien, je pense…

Aquarelles de Nathalie Bargeton :  aquarelles (1)

celles de Guy Beisson : aquarelles (2) aquarelles (3) DSC_5745DSC_5710

celles d’Elisabeth Aubanel : aquarelles (4) DSC_5711 bis  celles de Dominique Geffroy :  aquarelles (6) DSC_5733

de Laurent Wolf : aquarelles (8) DSC_5715

d’Eric Alquier-Bouffard : aquarelles (9) d’Elisabeth Combernoux : aquarelles (12) DSC_5721

de Françoise Fraisse : aquarelles (13) DSC_5723 DSC_5724

de Corinne Guyot : DSC_5719 DSC_5720  de Marlène Lacoste : DSC_5722

de Claire Lasserre : DSC_5725 DSC_5726   de Michèle Gil : DSC_5729 DSC_5732

de Françoise Christen : DSC_5735

les miennes : 20180302_182844 IMG_1860

et puis dimanche soir, le FINISSAGE lui aussi sympathique et amical :

DSC_5749 DSC_5753 Guy toujours taquin DSC_5756 DSC_5754 et Claire toujours son gentil sourire

 

1 mars 2018

Plus de 7 ans que j’attendais …

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 18:25

… de voir le blanc manteau recouvrir l’Uzège !

Le sol n’étant pas si froid qu’en Suisse, et surtout depuis peu de temps et pour pas longtemps, la route n’est pas véritablement glacée, une couche bien glissante est formée par la neige tombée avant celle qui tombe toute fraîche, nos routes sont donc transformées en pistes savonneuses. Les roues adhèrent mal et même à plat on n’a pas de prise, on repart, quand on peut si on peut… en marche de crabe, à gauche ou à droite, selon la pente ! Mais une fois de plus je constate aussi la joie et la solidarité que cette ambiance hivernale provoque. Le voile blanc semble atténuer pour un temps les pensées tristes ou sombres que l’on pouvait avoir, c’est joyeux ces flocons qui tourbillonnent et magnifient la nature. Les prés dans lesquels pointait déjà le vert tendre des cultures et la terre très brune font un très joli contraste ! Quant aux fleurs d’amandiers, elles n’ont plus beaucoup de rose aux joues !

DSC_5690 DSC_5691 DSC_5697 DSC_5702 IMG_8386

Voilà, la neige est tombée en quantité et en qualité, rendant pénible la circulation, car pour quelques très éventuelles journées de neige, vaut-il la peine de s’équiper de pneus adéquats ? Non bien sûr… alors, ceux qui le peuvent restent chez eux.

IMG_8388 IMG_8393 IMG_8394 IMG_8395 IMG_8398

 

 

26 février 2018

Balade du dimanche par un « froid de canard »…

Classé sous FRANCE l'Uzège — zuppigerjeanpierre @ 22:44

IMG_8239 IMG_8240 IMG_8242 IMG_8245 IMG_8246 IMG_8248

Mais… pourquoi « froid de canard » d’ailleurs ? Ben voilà ce que j’ai trouvé comme explication :

« Comme chacun sait, Le canard vit volontiers sur les lacs et étangs où il a ses habitudes une grande partie de l’année. L’étendue d’eau le protège en partie de ses prédateurs terrestres dont les humains font partie. Lorsque la température devient très froide et que les étangs
gèlent, le canard est obligé de se déplacer et rejoint des eaux vives, ruisseaux et rivières, moins sujets au gel, ce qui accentue sa mobilité et donc sa visibilité. Et ce serait en effet ces jours de froid très vif que le chasseur aurait le plus de chance de rencontrer ce pauvre palmipède. »

Nous sommes allés voir l’état de l’étang à Capelle et Masmolène. Pas formidable, il manque au moins un mètre d’eau, beaucoup de racines à nu et les berges qui s’effritent ! Les roselières semblent désespérément sèches. Tristounet… vivement les quelques jours de pluie annoncés… mais ils annoncent et renoncent depuis si longtemps… par contre le froid est bienvenu car j’aimerais tant qu’il puisse tuer les larves de moustiques… à quoi servent-ils ceux-là en somme… hein ?

Ensuite quelques photos dans un joli verger d’amandiers en fleurs. Mais en se retournant, vision un peu écoeurante : vieilles godasses et pneus sont en bordure du champ… à moins que ce ne soit un amoureux transi et tout chamboulé qui soit reparti pieds nus et que les pneus soient posés là pour une utilité quelconque… si quelqu’un peut me renseigner, ça me plairait !

IMG_8249 IMG_8253 IMG_8255 IMG_8257 IMG_8258

 

123456...112

mes ouvrages |
masque |
La magie dans tous ses états. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | création tecktonik de teck-...
| Club 3 & 4 Roues de l'O...
| ASSO-RANDO-CLISCOUET56